20 août 2019 par Monsieur Bulles
Régence Brut de Brimoncourt La marque ne disposait que de 30 000 bouteilles à la vente en 2008 ! Installés dans une ancienne imprimerie qu'ils ont rachetée, Alexandre Cornot et Arnaud Dupuy-Testenoire la dirigent depuis 2007. En 10 années à peine, ils ont su la positionner dans les plus beaux établissements européens. Elle est au Québec et il reste quelques bouteilles de la cuvée Régence, profitez-en...
 




Commentaire de la cuvée Régence - Brut :

Solide et intense, cette cuvée entremêlent les saveurs attendues d'un bon champagne, bien construit : pommes brunes, poires chaudes, pâte feuilletée. 

L'effervescence conjugue crème et fraîcheur grâce à quelques accents de minéralité qui l'entourent, la finale file vers le citron confit, histoire de garder les papilles en éveil ; en un mot, c'est délicieux et les huîtres seront de pimpantes maîtresses.     
 
Une étiquette qui se glisse parmi les classiques en attendant la cuvée de prestige de la marque pour davantage de profondeur et de complexité...
16/20 selon le barème du Guide Revel / 57,25 $ / code 13349586

Haut de page

18 août 2019 par Monsieur Bulles
silex Le clos de la Briderie et le Château Gaillard sont administrés par Vincent Girault depuis 20 ans. Son vignoble de Mesland est une vraie histoire de famille puisque ses aïeux élaboraient déjà du vin de Touraine sous Louis-Philippe 1er ! Situés sur les bords de Loire, les deux domaines offrent des vins aujourd'hui certifiés Ecocert et Demeter (biologique/biodynamique). La gamme de vins effervescents est d'appellation Crémant de Loire; nous disposons au Québec de la cuvée Pureté de Silex, un assemblage de chenin, de chardonnay et de cabernets.
Commentaire du Crémant de Loire - Pureté de silex - France :

Ce crémant porte bien son nom, car tout est épuré : le nez discret nous oriente vers la poire, quelques accents de tilleul et des notes iodées, après une bonne aération. 
L'attaque et le volume en bouche sont plus aériens que consistants, c'est un vin droit et minéral : le sous-sol s'exprime davantage que la météo !  
La finale est juste assez tranchante pour soutenir un filet de citron sur quelques morceaux de homard, servis en canapé.
Agréablement apéritives, ces bulles toujours fiables sont à acheter à la caisse pour mieux prévoir les fêtes de fin d'année...
Code SAQ : 12486108 / 20,75 $

Haut de page

14 août 2019 par Monsieur Bulles
Prestige de Arthur Metz Premier producteur de Crémants alsaciens commercialisés sous plusieurs marques, Arthur Metz regroupe 750 vignerons bénéficiant de deux caves de vinification. Cette coopérative a été acquise par Les Grands Chais de France en 1991. Le Crémant d'Alsace représente environ 33 millions de bouteilles, confortant ainsi sa position de leader parmi les vins effervescents d'appellation d'origine contrôlée, hors Champagne. L'aire géographique s'étend sur la bande des collines sous-vosgiennes, côté est, à une altitude moyenne de 300 mètres, allant de Marlenheim (à l'ouest de Strasbourg) au nord jusqu'à Thann (à l'ouest de Mulhouse) au sud.
Commentaire de la cuvée Prestige Brut de Arthur Metz - Crémant d'Alsace - France :

Des saveurs qui rappellent une salade de fruits blancs au miel, des bulles foisonnantes et perdurantes, pas de complexité aromatique, pas de rancio d'évolution, juste de la fraîcheur et un équilibre bien présent entre la vive attaque en bouche et la finale citronnée... 
Bref, le but est atteint, il désaltère, on a du plaisir qu'on peut accompagner à l'apéritif avec une bruschetta ou en sortie de repas, avec un fromage de chèvre, peu puissant.
Et pour 21 $, on peut envisager l'achat de plusieurs bouteilles !
Code SAQ : 14030008 / 20,95 $

Haut de page

12 août 2019 par Monsieur Bulles
déjeuner d'huîtres Dans le décor somptueux du Château Ramezay à Montréal, je vous invite à découvrir l'histoire passionnante de la naissance du champagne. Au cours d'une dégustation de 3 champagnes, agrémentée de musique classique par le Quatuor à cordes Rhapsodie, nous remonterons le temps pour mieux comprendre les étapes qui ont conduit le champagne à devenir l'empereur des vins, alors qu'il a failli être tué dans l'oeuf sous le règne du monarque Louis XIV.


Cliquez sur le lien ci-dessous pour les détails et l'inscription
Ramezay

Haut de page

5 août 2019 par Monsieur Bulles
Mio par La Casetta Davide Aruta et sa femme disposent d'une vingtaine d'hectares près d'Imola, en Émilie-Romagne, qu'ils gèrent en famille avec leurs filles. Véritable ferme où poules, dindons, coqs et même lamas (!) côtoient vignes et oliviers, ils organisent régulièrement des évènements culinaires sur leur terre où les produits locaux côtoient les leurs. Ils élaborent dans cette "presque" auto-suffisance agricole, des cuvées de vins tranquilles et effervescents. Élaborée en méthode Martinotti, la cuvée Mio Brut est à l'image de la famille : fraîche et accessible.
Commentaire de la cuvée Mio Brut de La Casetta :

Les agrumes blancs dominent le fruité de ce mousseux simple et bien élaboré à partir de chardonnay, de pinot noir et de trebbiano. 
Pas de complexité aromatique, pas de léger rancio d'évolution, juste de la fraîcheur citronnée, une structure légère, une tension bienvenue et des bulles fines et foisonnantes, parfaitement maîtrisées. 
À consommer sitôt l'achat, pour accompagner l'apéritif autour d'un plateau de charcuteries ou en sortie de repas, pour mieux apprécier un fromage de chèvre.
Importation privée au Québec auprès de l'agence Bacchus Cult : autour de 25 $

Haut de page

10 jui. 2019 par Monsieur Bulles
Altemasi Brut L'appellation Trento DOC porte le nom d'un village où est basée l'une des plus influentes coopératives de la région du Trentin, Cavit. Appellation encore méconnue du grand public, exclusivement tournée vers la Metodo Classico, elle semble se réveiller depuis quelques années en raison de l'engouement mondial pour les bulles. Altemasi est la marque déposée de Cavit, elle offre des Trento toujours excellents et abordables. La cuvée Riserva Graal d'Altemasi n'est pas seulement une référence de l'appellation, selon moi, elle est parmi les meilleurs effervescents du monde. Je vous présente ici l'entrée de gamme de la marque.
Commentaire de la cuvée Brut de Altemasi - Cavit - Italie :

Nez expressif et biscuité avec une légère note qui rappelle les céréales du matin (le vin a été acheté en 2014).
L'attaque en bouche est pâtissière, légèrement maltée dans les arômes, toutefois les saveurs de compote de pommes les occultent rapidement. 
Le vin impressionne surtout par sa texture, car elle est dense et enveloppante, transformée par le temps passé. 
Les bulles sont des perles particulièrement nouées qui forment ainsi l'aspect crémeux des bons effervescents. 
Quelques accents amers clôturent la dégustation, C'est un trento prêt à boire, assez solide pour accompagner une entrée de beignets au fromage, par exemple... 
Non disponible en SAQ / IP auprès de l'agence Univins au Québec, autour de 30 $

Haut de page

5 jui. 2019 par Monsieur Bulles
Charlie 1979 En pleine promotion du livre « Couleur Champagne », j'étais invité en 2007 à la table d'un restaurant montréalais dont je considère la cave comme ayant été la plus impressionnante au Canada : Les Chenets, alors tenu par feu Michel Gillet. L'un des convives me pressa de choisir un seul vin pouvant convenir aux mets des quatre personnes attablées que nous formions. Le piège était évident puisque saumon, lieu, cerf et caribou allaient être de la partie dans chaque assiette séparée ! Je déroutai les convives en choisissant un Champagne. Mais quel Champagne !
Unique, rare et magique comme l'instant qui allait suivre cette sélection qu'intimement je redoutais tout de même... 
Sceptique à cause du tarif curieusement bas de la bouteille, je mis en doute le millésime qui s'offrait et je demandai au sommelier d'aller le vérifier.
L'année de récolte confirmée, je sus alors que la soirée allait être mémorable parce que j'allais partager l'une de mes cuvées de Champagne préférées - issue d'un millésime que je n'avais jamais goûté - et prouver que les plus grandes d'entre elles épaulent, titillent, voire dépassent les 1ers crus Bourguignons blancs, dits de longue garde. 
De couleur vieil or avec des reflets de couleur ambre pâle, la robe portait son âge. Le train de bulles était étonnement vif, de véritables perles fines gagnaient une couronne de mousse en formation, disparate, toutefois abondante. Nous étions déjà tous subjugués, car il est vrai que nous attendions davantage un frizzante qu'un spumante...
Sachant que la bouteille avait été conservée dans des conditions exemplaires, j'avais demandé au serveur de ne pas la plonger dans un seau glacé, mais de nous la servir à température de sortie de cave, soit autour de 12 degrés. 
Discret et fin au nez, tout le monde perçut d'abord des notes d'orangettes, de moka puis, à l'aération, un peu d'effluves de champignons (morilles) se laissèrent capturer. Aucune note oxydative ! Et pas de bouchonnage.
J'avais gagné ! 
J'étais comme un enfant qui apporte son carnet scolaire qui n'aligne que des 100 %, à ses parents ! Je savais mes hôtes conquis et conscients de l'instant vécu. 
À la fois gras et tendu, ­­­« mon » champagne avait gardé une fraîcheur en bouche que personne n'aurait pu soupçonner.
Les bulles étaient extrêmes, fines, tapissant nos papilles qui généraient une crème onctueusement parfumée de miel et de noisettes. 
Un long silence parcourut la table, un silence élogieux; et éloquent ! 
Chacun appréciait sans rien dire parce qu'il n'y avait rien à dire. Ce panier de noisettes et de pralines belges accompagna nos assiettes dans des harmonies culinaires, certes audacieuses pour certaines, toutefois réussies... 
Et même une heure plus tard, l'effervescence était toujours présente dans nos verres et dans la bouteille ! Ce champagne avait 28 ans !
Tellement ébahi et enchanté, je racontai l'histoire de la vie rocambolesque de Charles-Camille Heidsieck et nous portâmes un toast à feu Daniel Thibault (2002), oenologue et père de cette cuvée. 
À chaque gorgée appréciée, ce fut pour moi comme pour les convives, des instants inoubliables. 
Et je sais avoir converti l'un de mes voisins, au grand champagne... à table. 

J'ai été très fier de leur faire découvrir ce soir-là, le Champagne Charlie 1979 de la maison de Champagne Charles Heidsieck !

Haut de page

4 jui. 2019 par Monsieur Bulles
C de B Jaillance Rosé Brut Bordeaux fait du crémant; cela se sait peu et pourtant... Les premiers vins effervescents Bordelais remontent à la fin du XIXe siècle. On parlait alors de vins mousseux de Bordeaux. La plupart d'entre eux étaient issus de la rive droite de la Gironde. Le Crémant de Bordeaux est élaboré dans toutes les aires d'appellations communales et régionales du département de la Gironde. Le groupe Jaillance est reconnu pour ses excellents vins du Diois; il élabore depuis quelque temps des bulles à Vouvray et à Saumur. Ce sont celles de Bordeaux que je vous présente ici.

L'AOC Crémant de Bordeaux est née par décret le 3 avril 1990. Jusqu'alors, un producteur bordelais pouvait élaborer une AOC Bordeaux mousseux selon des méthodes de vinification différentes. 
En 1995, le Crémant de Bordeaux et sa méthode d'élaboration stricte occultèrent définitivement le Bordeaux mousseux. Cliquez ici pour les détails de l'appellation.

Commentaire de la Cuvée de l'Abbaye - Crémant de Bordeaux - Brut Rosé - Jaillance - France

Robe saumonée, bulles délicates et éparses. Nez subtil de fleurs et de cerises, tout est discret dans cette première analyse, très invitante... 
Le vin en bouche se montre plus affirmé, l'Aquitaine se révèle : noyaux de cerises et poivre gris se laissent capturer au niveau aromatique, l'effervescence est crémeuse et légère, la finale quelque peu dosée, c'est un crémant où Bordeaux pointe par un fruité plus rouge que blanc, ce qui apparaît naturel. 
La fermeté et la puissance locales sont également plus évidentes que celles des crémants plus septentrionaux, la vinosité est de mise, c'est Bordeaux et sa franchise.
On dégustera ces bulles dans un apéritif gourmand autour de dés de cheddar jeune et de chips poivrées, elles ont toutefois suffisamment de caractère pour passer à table avec une darne de thon grillée, par exemple...
23 $ au Québec / Code SAQ : 12320888

Haut de page

2 jui. 2019 par Monsieur Bulles
Ultra-Brut de LP La maison Laurent-Perrier a été fondée en 1812 par la famille Pierlot qui s'associera à la famille Le Roy au milieu du XIXe siècle. Elle est transmise à la fin du siècle à Eugène Laurent, alors chef de cave qui, marié à Mathilde-Émilie Perrier, décide de « voir grand ». La maison adopte le nom actuel. Achat de domaines, creusement de galeries, rénovation, l'essor est considérable, il mène au succès, il emporte aussi Eugène Laurent. Sa femme poursuit l'oeuvre jusqu'en 1914, année où la Grande Guerre éclate. La marque Laurent-Perrier subit les affres de la crise économique, les années 1930 l'entraînent au bord du gouffre... Marie-Louise de Nonencourt, née Lanson, reprend la maison lorsque la Seconde Guerre mondiale éclate. Elle donne les rênes à son fils Bernard de Nonencourt en 1949 qui, patiemment, méthodiquement, va reconstruire Laurent-Perrier pour la conduire au sommet des grandes maisons, tout en élargissant le groupe par l'achat d'autres marques. Avec son décès en 2010, c'est une époque en Champagne qui s'en est allée. Alain Terrier et Michel Fauconnet, chefs de cave, ont travaillé à ses côtés pendant plusieurs décennies ! En 2020, Dominique Demarville sera leur héritier.
Commentaire de la cuvée Ultra-Brut - Brut Nature de Laurent-Perrier.

Mère des cuvées au dosage en deçà de 3 grammes de sucre, la maison Laurent-Perrier a lancé celle-ci en 1981. 

Les Québécois l'auront attendue plus de 30 ans !! Elle est entrée en SAQ en 2012.

Elle offre une constance de goût de pureté étonnante. 
Très océane dans les saveurs, on y décèle tout de même de la chair de fruits blancs au niveau aromatique (poires, pommes et même pêches) dans une effervescence en parfaite harmonie, à la fois aérienne et accrocheuse. 
Droite, minérale (plus graphite que crayeuse), évidemment apéritive, et pourtant consistante grâce à quelques amers en finale de dégustation, cette cuvée peut facilement tenir à table sur une entrée de poisson à chair blanche ou par exemple, sur un carpaccio de pétoncles, subtilement citronné.
L'Ultra-Brut de Laurent-Perrier est une cuvée qui se doit d'être présentée avec quelques mots lorsqu'on reçoit chez soi, avec elle...
Code SAQ : 13879325 / 80 $

Haut de page

28 juin 2019 par Monsieur Bulles
moët On dit qu'il se vend une bouteille du Brut Impérial de la maison Moët & Chandon chaque seconde dans le monde. Cette cuvée ainsi nommée en l'honneur de l'empereur Napoléon 1er, a été lancée en 1869, soit un siècle après sa naissance et 29 ans après "le retour des cendres" en France. Période où le champagne commence à être élaboré avec moins de sucre qu'autrefois, le Brut Impérial va rapidement devenir une référence au sein de la catégorie naissante des "Brut", à tel point qu'en 2006, La Grande Maison a décidé de le rebaptiser Impérial, la mention Brut lui étant implicite. En charge de son élaboration avec son équipe d'oenologues depuis 2005, le chef de cave Benoît Gouez perpétue aujourd'hui davantage qu'une tradition, une empreinte reconnue internationalement.
Commentaire de la cuvée Moët Impérial :

La cuvée ambassadrice de la grande maison a évolué vers un dosage moins élevé depuis une dizaine d'années, un chardonnay davantage présent et un élevage sans doute supérieur à 22 mois. 

Résultat ? Une cuvée plus crémeuse et plus chaude dans ses arômes (poires, fruits jaunes confits) que par le passé, une chair plus ronde et une pointe d'amertume en finale qui titille agréablement les papilles. 

On retient l'équilibre qui court tout au long de la dégustation d'un champagne moins conventionnel qu'on le dit, et surtout, la remarquable impression des mêmes saveurs, qu'on le déguste à Tokyo, à Londres ou à Montréal.

Code SAQ : 00453084 / 65,75 $ en SAQ
Jusqu'au 18 décembre 2019, vous pouvez visiter l'exposition du 150ème de la cuvée à Épernay.

Haut de page

Page précédente
Recherche d'articles
Par mois
Articles sur les champagnes (213)
Articles sur les autres bulles (290)
Les dégustations horizontales (3)
Les dégustations verticales (1)
© 2019 monsieurbulles.com, Guénaël Revel poc communications Annoncez sur MonsieurBulles.com