25 avril 2016 par Monsieur Bulles
R. Pouillon Rosé 1er cru Brut C'est à la fin de la Seconde Guerre mondiale que Roger Pouillon, fort de son expérience de vigneron, décide de lancer sa propre maison plutôt que de vendre son raisin aux grandes maisons. Son fils James prend la relève dans les années 1960, le vignoble s'agrandit quelque peu, les vins s'améliorent avec les techniques de vinification. Fabrice, son petit-fils, est aujourd'hui à la tête d'une maison familiale, fière d'être Récoltant-Manipulant. En ayant épousé Élodie Desbordes, champenoise dont la famille est aussi dans l'univers du vin, il gère aussi le champagne Desbordes-Amiaud. La quatrième génération est déjà là, nul doute qu'elle saura perpétuer la tradition vigneronne et atteindre la production de 100 000 bouteilles.
Commentaire de la cuvée Brut Rosé Premier Cru :

Aussi rougeoyant et foncé dans son apparence que ferme et particulièrement fruité en bouche, ce champagne sort des sentiers battus de la catégorie. On n'est pas dans l'univers des champagnes rosés - de plus en plus commun - à la  couleur chair et aux saveurs à peine plus prononcées que les blancs, non; 
on est ici dans l'affirmation de la vinosité à travers des arômes de mûres, de framboises, de noyaux de cerises avec la petite touche finale pâtissière qui rappelle tout de même l'appellation, c'est-à-dire un long élevage sur lattes qui nourrit le vin et habille l'effervescence de bulles fines et perdurantes.
Les amateurs de rosés champenois à la personnalité intense et assumée, seront comblés par ce vin qui peut facilement accompagner une volaille brune à table ou une préparation méditerranéenne à base de poisson.
17/20 selon le barème du Guide Revel

Haut de page

18 avril 2016 par Monsieur Bulles
Bourdaire-Gallois - Brut Presque 5 hectares plantés où domine le pinot meunier sur une surface totale de 8 hectares exploitée depuis les années 1950, décennie où le grand-père de David Bourdaire fonda avec des collègues vignerons la coopérative de Pouillon. 40 ans plus tard, après avoir suivi un BTS en viticulture et oenologie au lycée viticole de la Champagne à Avize, son petit-fis monte l'entreprise Bourdaire-Gallois en louant quelques vignes sur d'autres communes qui intègrent celles du patrimoine familial. Véritable passionné de sa terre du Massif de St Thierry, David Bourdaire sépare toutes ses récoltes en fonction des cépages, des crus et des porte-greffes.
Lieu : 28, rue Haute 51220 Pouillon     

Téléphone : 03 26 03 02 42   

Commentaire de la cuvée Tradition :
    
Un pinot meunier beaucoup plus expressif en bouche qu'au nez qui rappelle les flaveurs de poires confites et de tartelettes aux abricots, juste après quelques notes de levures. La texture est veloutée, voire grasse, les bulles sont nouées, l'ensemble se montre davantage sur des accents fruités que toastés, tout est frais et croquant. 
Un bon champagne construit pour l'apéritif avec, par exemple, des crevettes tempura.

16/20 selon le barème du Guide Revel selon le barème du Guide Revel

Haut de page

11 avril 2016 par Monsieur Bulles
Moët & Chandon MC III Pendant longtemps, le champagne Dom Pérignon fut considéré comme la cuvée de prestige de la grande maison, puis à la fin des années 1990, elle fut pensée, élaborée et mise en marché de façon indépendante. Orpheline en quelque sorte, la marque Moët & Chandon se devait de créer une cuvée d'exception avec ses vins qui forment, par le volume conservé, une véritable banque de données viniques champenoises.
Le champagne est avant tout un vin d'assemblage (assemblage de crus, assemblage de cépages et assemblage de millésimes), pourtant, la grande majorité des cuvées de prestige de l'appellation sont issues d'une seule récolte, certes établie par la perfection de ses valeurs. 

On peut donc considérer que la cuvée de prestige est paradoxale à l'esprit même du champagne.

Avec la MC III, Moët & Chandon maintient la tradition dans la perfection et à la perfection puisque ce champagne présente un vin de base assemblé à d'autres vins plus âgés, si ce n'est que le vin de base n'est pas issu de la dernière vendange, mais de la récolte 2003, conservée en acier inoxydable pour mieux garder sa pureté (50 / 50 - Chardonnay / pinot noir).

Cette base qui forme 37,5 % de l'assemblage final est réunie à un autre 37,5 % de vin qui lui, a été élevé sous bois, composé de 3 grands millésimes: 1998, 2000 et 2002. Chacun ayant été pointé pour leurs caractéristiques (élégance, fraîcheur, richesse). C'est donc ici que Moët & Chandon s'attache à la tradition, en renouant avec la futaille.

Et c'est avec le troisième degré, celui qui forme 25 % de l'assemblage final que la maison révèle sa richesse, son patrimoine, sa collection de vin que nulle autre marque ne peut tutoyer : trois anciens millésimes embouteillés, débouchés pour la circonstance (1993, 1998 et 1999).

Inox, bois, bouteille: trois facteurs intrinsèques au champagne, assemblés pour atteindre l'originalité tout en restant traditionnel.
 
Couchée de plus en cave durant une décennie afin que le temps l'habille et la cuvée MC III peut conquérir les plus délicates papilles.

Benoît Gouez, chef de cave et créateur de ce vin, au demeurant grand amateur de hockey sur glace puisque joueur lui-même, était en ce mois d'avril 2016 à Montréal pour la présenter à la presse spécialisée.

Voici mon commentaire de la MC III, dégustée dans un verre Zalto de Denk'Art :

Lorsqu'on a lu l'ADN de ce champagne, on s'attend à un vin riche, nourrissant et imposant. Et la surprise est de taille, car même si le temps l'a habillé solidement, il se révèle plus fruité que pâtissier, consistant sans être nourrissant, sans la moindre note oxydative. 

On est dans l'univers du vin, davantage que dans celui des bulles. Ces dernières se révèlent être des perles fragiles et fuyantes, qui rappellent certes l'appellation, en n'étant pourtant que le vecteur de fraîcheur au cours de la dégustation.

Un mot m'est venu dès la première gorgée, un mot qui sans doute, n'a rien à voir avec le vocabulaire de la dégustation du vin: éduqué.

Ce vin a été davantage éduqué qu'élevé. Et très bien éduqué. 

Certes pénétrant grâce à ses arômes de mangues grillées, d'agrumes confits et de yoghourt au café, il se distingue par une présence de grande classe, d'un équilibre parfait depuis l'attaque vanillée jusqu'à la finale finement acidulée. 

Ce n'est pas un champagne qu'on associe à la minéralité, c'est un champagne qu'on associe à l'énergie. Une énergie qu'il offre et qui marque indéniablement.
20 000 bouteilles tirées / 580 $ au Québec / lancement officiel au Québec juin 2016

Haut de page

4 avril 2016 par Monsieur Bulles
Laurens Clos des Demoiselles Le domaine qui appartenait au champenois Michel Dervin a considérablement changé depuis son rachat par Jacques Calvel en 2001. Originaire des Pyrénées Audoises, ce dernier a longtemps travaillé dans les technologies de l'information avant de revenir à ses origines terriennes. La propriété dont le nom est en fait celui des grands-parents du premier propriétaire fait 25 hectares, ils sont vendangés manuellement. Le chardonnay constitue plus de la moitié de l'encépagement. Les vins sont élaborés par Henri Albrus, le chef de cave de la maison. En 10 années à peine, Jacques Calvel a réussi à entrer dans le Top 5 des meilleurs domaines de Limoux.
Commentaire de la cuvée Clos des Demoiselles 2012 - brut - Crémant de Limoux 

Très expressif au nez, oscillant entre les notes de levures de boulanger jusqu'à une touche oxydative à l'aération, en passant par celle de croissant beurré, ce crémant charme indéniablement et se montre bien construit grâce à une texture tendre, à l'enveloppe citrique qui apporte l'adéquate fraîcheur. 
Séduisant dès l'apéritif, je le préconise tout de même à table sur un plat aussi bien construit comme des pétoncles grillés, couronnés d'une lamelle de foie gras.

Une réussite qui place ce vin parmi les meilleures bulles actuellement disponibles au Québec, et sans doute en France, hors Champagne...
Code 10498973 / 22,75 $ Représenté par Sélections Oeno au Québec

Haut de page

28 mars 2016 par Monsieur Bulles
Tradition de Égly-Ouriet Avec une petite dizaine d'hectares de vignes en propriété sur des Grands Crus et des Premiers Crus, Francis Égly est devenu ces dernières années l'un des vignerons champenois les plus adulés des connaisseurs. Sa famille a su étoffer progressivement ses terres à vignes au cours des 50 dernières années, le domaine ayant été fondé au sortir de la Seconde Guerre mondiale. La particularité des champagnes Égly-Ouriet étant leur dosage qui ne dépasse jamais 8 grammes de sucre. Il faut donc une maturité précise des raisins, un long repos sur lattes et un usage dosé de la futaille.
Lieu : 15, rue du Trépail  51150 Ambonnay 
Téléphone : 03 27 57 00 70   

Commentaire de la cuvée Tradition - Grand Cru - Brut :
  
Ce sont les mêmes sensations perçues au fil des années quel que soit le vin de base, la signature d'une maîtrise parfaite dans l'élaboration. Cette cuvée offre d'abord des notes de mine de plomb, de craie, puis elle développe des arômes plus populaires, plus pâtissiers, de fruits secs et de sucre brun, finalement plus fidèles au pinot noir qui domine l'assemblage. 
Même impression en bouche où, après une attaque minérale, l'effervescence vive, peut-être plus fugace que sur d'autres cuvées de la maison, transporte des accents boulangers qui se font légèrement fumés en finale de dégustation. 
C'est un très bon champagne, constant dans ses caractéristiques, idéal à l'apéritif avec quelques dés de cheddar ou de jeune comté.
93,75 $ au Québec / code SAQ 11538025 / Autour de 40 euros en Europe / 16/20 selon le barème du Guide Revel

Haut de page

21 mars 2016 par Monsieur Bulles
La Vida al Camp Viñedos Familiares est le nom d'entreprise créée par Frances Escala qui a réuni plusieurs familles du Pénédès en les invitant à partager leurs cuvées, puis en sélectionnant certaines d'entre elles afin qu'elles composent un cava unique. Seuls les cépages propres à la région interviennent dans la constitution du vin, le but est de redonner ses lettres de noblesse à l'appellation Cava qui s'est égarée de ses fondements au cours des dernières années. Les contre-étiquettes présenteront bientôt le nom de chaque famille impliquée.
Commentaire de la cuvée Vida Al Camp - Brut:

La majorité des cavas présentent un premier nez légèrement axé sur des arômes d'hydrocarbures. Celui-ci ne déroge pas à la règle; l'aération apporte toutefois la note fruitée également attendue (poire et pomme), puis celle plus subtile de mie de pain chaude. 
L'attaque en bouche rappelle les fruits blancs initiaux, l'effervescence abonde et caresse le palais, elle a été très correctement établie, on déguste un très bon vin effervescent qui, dans la catégorie des moins de 20 $, entre aujourd'hui dans le Top 5 au Québec.

19,50 $ - code 12693895 - 16/20 selon le barème du Guide Revel

Haut de page

14 mars 2016 par Monsieur Bulles
Forget-Brimont Rosé Brut Le consommateur québécois a découvert cette maison grâce au clin d'oeil de la cuvée Jean Talon créée par Michel Forget, descendant de Louis Forget qui, au XIXème siècle, distribuait son raisin aux grandes maisons avant que son petit-fils, Louis, décide d'élaborer son propre champagne dans les années 1920. 300 000 bouteilles plus tard, la maison Forget-Brimont décline une dizaine de cuvées de belle facture. La cuvée Rosé Brut est la plus populaire dans la belle province depuis plusieurs années... Une question de tarif, pensez-vous ? Plutôt une question de saveurs puisqu'il y a une dizaine de champagnes moins dispendieux sur le même marché...

Lieu : 11, route de Louvois 51500 Craon de Ludes 
Téléphone : 03 26 61 11 58   

Commentaire de la cuvée Brut Rosé Premier Cru: 

C'est un gagnant parce que le dosage est sensible, donc il plait dès la première gorgée. La vinosité transporte des arômes de mandarines, de mûres et de noyaux de cerises, le fruité est frais, davantage marqué par les caractéristiques des cépages assemblés plutôt que celles du vin de réserve, même si une petite pointe fumée se laisse saisir. 
L'effervescence est vive, les bulles se détachent, forment un volume aérien en bouche; ce champagne à la fois tendre et pointu, est impeccable à l'apéritif ou sur une entrée avec, par exemple, des dumplings asiatiques et leur sauce aux prunes.

15/20 selon le barème du Guide Revel / 54,50 $

Haut de page

7 mars 2016 par Monsieur Bulles
B de B de Cuvage et Cuvage by Cuvage Une agréable surprise et une déception, c'est le bilan de ce duo de la marque Cuvage (né de cuvée et perlage). Marque de coopérative qui a pu naître grâce à la collaboration de la famille Ricagno, viticultrice depuis 1888 dans le Piémont, la cave coopérative d'Acqui, la Vecchia Cantina Sociale di Alice Bel Colle d'Asti et la MGM Mondo del Vino (une société exportatrice de vins italiens).
Cuvage by Cuvage - Pas dosé

Aussi discrète au nez qu'en bouche au niveau aromatique, cette cuvée présente un fruité éteint dont seule l'enveloppe à la fine acidité apporte la vigueur nécessaire au plaisir d'une fraîcheur attendue. L'effervescence est soignée, car fondante et suave, elle est illustrée par des bulles menues qui, cependant, ne persistent pas. Un dosage eut été peut-être nécessaire pour soutenir le fruité blanc (agrumes) trop effacé. Le temps sur lattes qui apporte le volume, qui donne de la chair au vin semble avoir été trop court. 
On déguste un spumante trop délicat, pas squelettique, mais fragile, à la personnalité fatiguée pour le rang que cette cuvée détient dans la collection Cuvage. 
Il n'y a pas de bon vin, il n'y a que de bonne bouteille dit l'adage... Peut-être était-ce la bouteille lors de cette dégustation.


Blanc de Blanc - Cuvage - Brut

Le nez est expressif, il rappelle l'entrée dans une boulangerie où quelques viennoiseries beurrées à base de fruits jaunes s'exposeraient, on s'attend alors à une structure charnelle en bouche et on l'a ! L'attaque est vibrante, voire tendue, l'effervescence réussie parce que les bulles sont menues, joue son rôle gourmand en apportant du volume. On a du plaisir ! 
Le caractère pâtissier des arômes est confirmé, on ne peut qu'être séduit, car même en finale, les notes d'agrumes qui doivent apporter la fraîcheur à ce type d'effervescent, reviennent à la charge.

Une très belle surprise qui prouve qu'on peut faire de l'excellent sans être une appellation d'origine contrôlée.
Disponible en IP au Québec auprès de l'agence Élixirs

Haut de page

3 mars 2016 par Monsieur Bulles
Carlo Biasiotto, propriétaire de la maison Foss Marai présente les spécificités du terroir de Conegliano et de Valdobbiadene dans la capsule vidéo ci-dessous

Foss Marai from tison.ca on Vimeo.

Haut de page

29 fév. 2016 par Monsieur Bulles
Privat 2013 Alta Alella est l'aboutissement d'un projet familial créé il y a plus de 20 ans par Josep Maria Pujol-Busquets et son épouse Cristina Guillen lorsqu'ils font l´acquisition de Can Genis, une propriété datant du XIXème siècle (art nouveau). Elle se trouve entre Tiana et Alella, sur 50 hectares partagés entre la D.O. Alella (la plus petite appellation d'Espagne) et la D.O. Cava. Huit cavas et huit vins tranquilles sont élaborés sur le sauló, un sol sableux et acide, faiblement calcaire, contenant peu de matière organique et à faible rétention d'eau.

Commentaire de la cuvée Privat 2013:

Nez expressif et fin dans un crescendo qui rappelle la mie de pain, la poire, le fenouil et finalement la pomme verte. L'attaque en bouche est vive, voire minérale, mais pas la minéralité associée aux hydrocarbures trop commune à la plupart des cavas, plutôt celle du silex ou du sel. 
Ce caractère tranchant est aussitôt occulté par la suavité de la chair du vin, construite par des bulles menues et persistantes. L'effervescence est enveloppante, réussie, on déguste un excellent effervescent Catalan qui après quelques minutes dans le verre, laisse passer quelques accents beurrés qui confirment le lent travail sur lattes. 
Des bulles particulièrement soignées!
17/20 selon le barème du Guide Revel / IP au Québec auprès de l'agence Mosaïq

Haut de page

Page précédente
Recherche d'articles
Par mois
Articles sur les champagnes (173)
Articles sur les autres bulles (213)
Les dégustations horizontales (1)
Les dégustations verticales (1)
© 2015 monsieurbulles.com, Guénaël Revel poc communications Annoncez sur MonsieurBulles.com