27 mars 2020 par Monsieur Bulles
Rhum Depaz 2002 Au jour le jour ou à la semaine, je tiens ce journal un peu spécial, d'une période particulière dans une époque qui va entrer dans l'histoire. Comme toutes les époques, certes. Sauf que la porte d'entrée de celle-ci est unique. La planète a connu des pandémies. Toutes rapportées avec des chiffres sans doute erronés. La pandémie actuelle est une pandémie 2.0. Vécue à la minute sur tous les écrans. Impressionnante, terrifiante et fascinante. Plus seulement commentée par les savants. Commentée par l'humanité entière. Commentée par un humain confiné dans son bureau. Con fini peut-être... Simplement pour vivre. Pour continuer de vivre.
25 mars 2020 

C oup de mou aujourd'hui, cou un peu raide
O ù, quand, comment, pourquoi, trop de questions
R éseaux anxiogènes, un seul remède 
O rdinateur et cellulaire en mode avion 
N icher, confiner, cloisonner, attendre avril  
A crostiche de circonstance, rimes faciles 
V ivement les vacances, les vraies, celles qu'on espère 
I nutile de paniquer, de se taper sur les nerfs 
R estez chez vous comme ils disent, restons solidaires 
U ne bonne nuit de sommeil avec peut-être un somnifère 
S oyons vigilants, elle ira mieux demain la terre.   

26 mars 2020  

Les animaux dits sauvages reviennent en ville. 
Nos rues vides sont leurs boulevards. 
Pas d'humains à l'horizon pour les traquer. 
Le silence est leur allié, ils ont toujours su l'exploiter. 
En Europe, les renards convoitent les poules, les loups lorgnent les brebis, les sangliers piétinent les vignes. 
En Amérique du Sud, les pumas se baladent, les aigles volent plus bas, les jaguars se dévoilent, les capybaras font la planche sur les lacs. 
En Amérique du Nord, les coyotes reniflent nos poubelles, les lynx laissent des traces dans nos parcs. 
Le silence et le vide les rassurent, tandis que le silence et le vide nous emmurent.  

Hidalgo, le foot d'une autre époque. 
Hidalgo, héros d'une génération. 
Hidalgo, Séville et Battiston. 
Hidalgo, sur notre coeur le coq  

Stupeur au Downing street. Évitez le 10.
T'aurais dû te relire le 18 Boris. 

Les points de presse
sont devenus nos messes.
Les pics de stress, 
on aimerait qu'ils cessent 

J'ai manqué l'info il y a 2 semaines : il en restait une, une seule. 
Une girafe blanche ! Elle avait un petit. Seuls au monde, deux au monde. 
Au Kenya. 
Des braconniers les ont tués. 
Pourquoi ? Pour qui ? Pour combien ? 
L'homme est le pire des animaux. 
Il croit ne pas en être un. 
Peut-être que ce virus va faire du bien... 
En faire réfléchir certains, voire en atteindre certains.
_______________________________________________________

L'alcool du jour est une eau-de-vie de canne à sucre, un rhum agricole, un rhum de Martinique. 
Et ce soir, j'en mérite un double parce que c'est bon, c'est suave, c'est apaisant, c'est authentique !
Rhum agricole Depaz / AOC Martinique / indisponible au Québec

Haut de page

25 mars 2020 par Monsieur Bulles
lochle 2014 Au jour le jour ou à la semaine, je tiens ce journal un peu spécial, d'une période particulière dans une époque qui va entrer dans l'histoire. Comme toutes les époques, certes. Sauf que la porte d'entrée de celle-ci est unique. La planète a connu des pandémies. Toutes rapportées avec des chiffres sans doute erronés. La pandémie actuelle est une pandémie 2.0. Vécue à la minute sur tous les écrans. Impressionnante, terrifiante et fascinante. Plus seulement commentée par les savants. Commentée par l'humanité entière. Commentée par un humain confiné dans son bureau. Con fini peut-être... Simplement pour vivre. Pour continuer de vivre.
24 mars 2020

Uderzo. 
Ils sont fous ces humains ! 
Dibango. 
J'espère que St Pierre aime le saxo ! 

Maintenant, c'est clair : l'économie avant la Covid. 
Sur les réseaux sociaux, tout le monde dit que D. Trump est imprévisible. 
C'est tout le contraire. 
Il est devenu prévisible. 
Il ira toujours à l'opposé du bon sens, de la dignité, de la transparence et de l'honnêteté. 
Une fois la crise enrayée, il lui cherchera un responsable dans un raisonnement ubuesque, 
tout en se félicitant d'être parmi ceux qui auront permis de trouver l'antidote au virus. 
On prend les paris ? 

Au Mexique, les marchés grouillent, les mariachis chantent et on se bourre de tacos ! 
C'est vrai que la plus grosse fête du pays s'appelle le Dia de Muertos ! 

Ce soir Pinot Noir 2014 Löchle de Burg Ravensburg : 
Cerise, noyaux, épices, pureté, finesse et légereté. 
Exactement ce qu'il me fallait pour digérer cette journée.
Löchle Pinot Noir 2014 par Burg Ravensburg / 49,50 $ en SAQ / Code 14212709

Haut de page

24 mars 2020 par Monsieur Bulles
cognac napoléon grande champagne de françois voyer Au jour le jour ou à la semaine, je tiens ce journal un peu spécial, d'une période particulière dans une époque qui va entrer dans l'histoire. Comme toutes les époques, certes. Sauf que la porte d'entrée de celle-ci est unique. La planète a connu des pandémies. Toutes rapportées avec des chiffres sans doute erronés. La pandémie actuelle est une pandémie 2.0. Vécue à la minute sur tous les écrans. Impressionnante, terrifiante et fascinante. Plus seulement commentée par les savants. Commentée par l'humanité entière. Commentée par un humain confiné dans son bureau. Con fini peut-être... Simplement pour vivre. Pour continuer de vivre.
23 mars 2020

En France, des entreprises facturent à leurs clients une « taxe de confinement » s'il y a déplacement pour une réparation ! L'effet Trump. 

Paraît que la covid-19 touche l'odorat et le goût dans le monde. 
La profession de sommelier va-t-elle devenir moribonde ?   

Clinique de campagne sur la Place des Arts à Montréal 
et déjà autant de file d'attente le matin qu'en période de festival.  

It's up to you
New York 
New York
If I can make it there
I'm gonna make it anywhere 
It's up to you 
New York 
New York
Pourquoi ai-je l'impression que le président n'écoutera pas le maire ?  

Pragmatisme ou Humour très noir au Salvador ? 
On creuse des tombes en prévision des futurs morts. 

Ce soir double Cognac !
Napoléon de François Voyer
Disponible à la SAQ 
Les deux essentiels, les deux non fermés !
Cognac Francois Voyer / code SAQ 11164182 / 190 $

Haut de page

23 mars 2020 par Monsieur Bulles
vin de glace 2008 de l'orpailleur Au jour le jour ou à la semaine, je tiens ce journal un peu spécial, d'une période particulière dans une époque qui va entrer dans l'histoire. Comme toutes les époques, certes. Sauf que la porte d'entrée de celle-ci est unique. La planète a connu des pandémies. Toutes rapportées avec des chiffres sans doute erronés. La pandémie actuelle est une pandémie 2.0. Vécue à la minute sur tous les écrans. Impressionnante, terrifiante et fascinante. Plus seulement commentée par les savants. Commentée par l'humanité entière. Commentée par un humain confiné dans son bureau. Con fini peut-être... Simplement pour vivre. Pour continuer de vivre.
22 mars 2020

Dimanche
Jour du seigneur 
Il est où le seigneur, il est où ? 
Plutôt ailleurs...
Et Christophe Maé qui passe en boucle chez la voisine... 

Vivre l'instant présent, sans se projeter, sans spéculer.
Aimer là, toute de suite. 
Le dire sans rougir. 
S'aimer, s'écouter, s'entraider, partager, s'épanouir au présent. 
C'est ce que devrait nous apprendre ce genre de crise. 
Pourtant, un fois le nouveau décompte de décès dans le monde qui passe à la télé, 
on nous balance juste après, les chiffres du marché boursier ! 

J.O
Jeux Oubliés.
Enfin. 

On tremble. On l'exprime sur le web. 
La terre aussi. Du côté de Zagreb. 

Justin : « Vous pouvez compter sur nous. »
Montée en puissance de la fermeté verbale au fédéral. 
Je vais mieux dormir cette nuit. 

Dimanche. 
C'était le jour du seigneur. 
Fin de semaine au foie gras et vin de glace de l'Orpailleur.
________________________________________________

Vin de glace 2018 de L'orpailleur en vente actuellement en succursale.

Commentaire du vin de glace 2008 de L'orpailleur dégusté le 22 mars 2020 : 

Couleur abricot cuit, nez d'abricot cuit, bouche d'abricot cuit ! 
Papa, c'est pas du vin, on dirait du jus de fruits. 
Et oui ma fille; et c'est aussi avec ce genre de vin qu'on peut éduquer la jeunesse au vin. 
On commence par du sucre pour aller doucement vers le sec. 

Merci la famille De Coussergues, merci Charles-Henri. 
Si le Québec viticole est aujourd'hui défendu et promu sur le web, c'est parce que vous avez su, patiemment, insuffler la passion de ses vins aux consommateurs dont certains sont devenus de nouveaux viticulteurs.orpailleur 2008 et foie gras
Vin de glace 2018 de L'orpailleur / 32,35 $ en SAQ / 200 ml

Haut de page

22 mars 2020 par Monsieur Bulles
La Favorite 2002 Au jour le jour ou à la semaine, je tiens ce journal un peu spécial, d'une période particulière dans une époque qui va entrer dans l'histoire. Comme toutes les époques, certes. Sauf que la porte d'entrée de celle-ci est unique. La planète a connu des pandémies. Toutes rapportées avec des chiffres sans doute erronés. La pandémie actuelle est une pandémie 2.0. Vécue à la minute sur tous les écrans. Impressionnante, terrifiante et fascinante. Plus seulement commentée par les savants. Commentée par l'humanité entière. Commentée par un humain confiné dans son bureau. Con fini peut-être... Simplement pour vivre. Pour continuer de vivre.
21 mars 2020

Message à mes amis de Québec Rhum et à ceux de l'île aux fleurs : je vous aime, je pense à vous, vive la Martinique !

Sydney ferme ses plages, Saint Trop' se vide. 
Copacabana donne congé à ses maîtres-nageurs. 
Miami accueille encore des « spring breakers ». 
Trouvez l'erreur. 

Kenny trépasse, deuil au Texas. 

Si on m'avait dit un jour que je regarderais les bouteilles de ma cave en me demandant ce que je dois ouvrir incessamment parce que j'ai peur de ne pas les boire, de ne pas profiter de ces années de patience, à cause d'un parasite invisible qui fait le tour de la planète, j'aurais plutôt commencé une collection de timbres. C'est moins dangereux pour le foie. 

J'ai comme une pression sur la poitrine ? 
Crois-tu que ? 
Mais non, t'as pas d'fièvre. C'est l'anxiété. 
Puis j'ai mal dormi. J'ai mal au dos. 
Comme tout le monde en ce moment. Faut sortir, s'aérer. 
T'as raison, je vais faire dix fois le tour de la piscine. 

Bon alors, on boit quoi ce soir ? 
Ben ça. 
ah ouais, quand même.
Ça a du bon le virus...DG 1996

Haut de page

21 mars 2020 par Monsieur Bulles
B1 par les bacchantes Au jour le jour ou à la semaine, je tiens ce journal un peu spécial, d'une période particulière dans une époque qui va entrer dans l'histoire. Comme toutes les époques, certes. Sauf que la porte d'entrée de celle-ci est unique. La planète a connu des pandémies. Toutes rapportées avec des chiffres sans doute erronés. La pandémie actuelle est une pandémie 2.0. Vécue à la minute sur tous les écrans. Impressionnante, terrifiante et fascinante. Plus seulement commentée par les savants. Commentée par l'humanité entière. Commentée par un humain confiné dans son bureau. Con fini peut-être... Simplement pour vivre. Pour continuer de vivre.
20 mars 2020 

1480, Florence
Un printemps
Botticelli
1725, Amsterdam
Un printemps
Vivaldi
1848, Peuples
Un printemps
Partisan
1913, Paris
Un printemps
Dansant
1968, Prague
Un printemps.
Désolant.
1977, Bourges 
Un printemps 
Résonnant 
2012, Montréal 
Un printemps 
Étudiant 
2020, la terre 
Un printemps 
Virulent. 

Ne ferais-tu pas des capsules vidéo comme certains de tes collègues ? me suggère-t-on, en ce moment... 
Non, je leur laisse. Ils sont bien meilleurs que moi avec la caméra. 
Je préfère écrire. C'est un exutoire. 
Autant narcissique. Autant assumé. Autant distrayant.  

La flamme olympique est arrivée à Tokyo. 
La mort ou la vie ? 
L'avidité ou la vie ? 
On envisage encore de tenir les J.O 
La finance crasse ou le Covid ? 
Nulle part Thomas Bach ne voit de fléau. 
 
Pendant ce temps-là, en Corée,  
Qui-tu-sais joue avec ses missiles 
Et Bolsonaro au Brésil 
Nie encore la réalité 
A-t-on fait le tour des imbéciles ? 
Le Kremlin peut encore nous étonner. 

La question du jour est une « very nasty question » 
Les États-Unis d'Amérique vont-ils se réveiller un jour ?
That's my question.
 
Le vin du jour est Québécois :

B1 - Seyval blanc et Vidal 2018 - Les Bacchantes - Québec

Nez discret de pommes, de guimauve au citron et de miel dont on retrouve les arômes dans le même crescendo, une fois en bouche.

L'attaque ne mord pas, l'enveloppe est quand même vive, la texture est ronde.
Il devrait se garder au moins 3 ans... 
Mais pourquoi attendre, quand c'est déjà bon.

Très apéritif dans le style, on peut toutefois lui trouver facilement un allié à table : poisson blanc en papillote, salade de légumineuses au tofu, salade d'avocat et de crevettes ou pour rester dans la province parce qu'en ce moment c'est le temps de l'aider, le fromage Capra de la fromagerie Suisse Normande (Lanaudières) ou la Tomme des Broussailles (Estrie).ce b1
B1 - Seyval blanc et Vidal 2018 - Les Bacchantes - Québec / 18 $ au vignoble

Haut de page

20 mars 2020 par Monsieur Bulles
pb de heitlinger Au jour le jour ou à la semaine, je tiens ce journal un peu spécial, d'une période particulière dans une époque qui va entrer dans l'histoire. Comme toutes les époques, certes. Sauf que la porte d'entrée de celle-ci est unique. La planète a connu des pandémies. Toutes rapportées avec des chiffres sans doute erronés. La pandémie actuelle est une pandémie 2.0. Vécue à la minute sur tous les écrans. Impressionnante, terrifiante et fascinante. Plus seulement commentée par les savants. Commentée par l'humanité entière. Commentée par un humain confiné dans son bureau. Con fini peut-être... Simplement pour vivre. Pour continuer de vivre.
19 mars 2020 :
 
Quatrième jour de confinement réel, et relativement suivi par l'occident, avec une impression que cela fait des semaines qu'on est enfermé chez nous. 

Dans cette époque de consommation kleenex, de comportement compulsif et de digestion rapide, réapprendre la patience ne peut faire que du bien. 

Ce matin j'entendais les oiseaux ! 
Pour toi qui habites la campagne, c'est normal. 
Pour moi, rat de ville, ce n'est pas banal. 
Je relis La Fontaine, relativise le chaos. 
Je t'envie toi, rat des champs, plus jovial.
 
Fallait bien que ça arrive. 
Les fachos ont trouvé l'argument pour revoir le droit à l'avortement. 
La peur, comme toujours. 
La famille est un cadeau selon Derek Sloan. 
Bien entendu, tu as raison Derek. 
Il est où le rapport avec la Covid-19 ? 
Elle prend des vies pour nous enseigner que les femmes sont des criminelles lorsqu'elles avortent ? 
Encore un raisonnement bien tordu, fait d'amalgames et de prétéritions. 
Les lâches se lâchent en période de désolation. 
Faisons front. Envers le virus comme envers les cons.   

Aujourd'hui, Arruda rime avec pastei de nata

Le vin du jour est Allemand :

Issu du grand cru Eichelberg marno-calcaire, déjà reconnu au 12ème siècle par les moines cisterciens qui faisaient le plaisir des cours princières rhénanes avec leurs vins, le pinot blanc qui compose aujourd'hui celui-ci, a été élaboré par Claus Burmeister.
Tous ses vins, qu'il soit blanc, rosé, rouge ou effervescent, ont la particularité surprenante de proposer un fruité très mûr, presque confit, dont les arômes ressortent presque exotiques au nez. Pourtant, dès qu'on les a en bouche, même les rouges, c'est leur vivacité qui claque.

Le pinot blanc 2016 du cru Eichelberg ne déroge pas à cette règle. Il étonne agréablement par ses notes d'ananas, presque chaud, à l'analyse olfactive; puis dès l'attaque en bouche, on est saisi par l'acidité du même fruit.
La chair est grasse, l'enveloppe finement percutante, donc rafraichissante, et la finale se prolonge sur des accents de fruits blancs en salade.
50 $ certes. 

Le vin blanc idéal avec un poisson à chair grasse. 
Quelle que soit votre recette !virus5
Pinot blanc Eichelberg 2016 (Bio) de Weingut Heitlinger - Allemagne / 50 $ / Code SAQ 14212696 / Agence Bénédictus au Québec

Haut de page

19 mars 2020 par Monsieur Bulles
virus4 Au jour le jour ou à la semaine, je tiens ce journal un peu spécial, d'une période particulière dans une époque qui va entrer dans l'histoire. Comme toutes les époques, certes. Sauf que la porte d'entrée de celle-ci est unique. La planète a connu des pandémies. Toutes rapportées avec des chiffres sans doute erronés. La pandémie actuelle est une pandémie 2.0. Vécue à la minute sur tous les écrans. Impressionnante, terrifiante et fascinante. Plus seulement commentée par les savants. Commentée par l'humanité entière. Commentée par un humain confiné dans son bureau. Con fini peut-être... Simplement pour vivre. Pour continuer de vivre.
18 mars 2020

Aujourd'hui, je m'habille.
Je l'avoue, je suis resté en pyjama pendant 3 jours, mais là, je me bouge. 
Mal au cou, mal au dos, ce qui est normal quand on est assis, rivé devant son écran. 
Mon ostéo va encore être content. 
Allez ouste, dehors ! Je vais prendre l'air.
Prudemment. 
Mais sans masque parce que je n'en ai pas. 
Ce n'est pas utile a dit Horacio.
Pas celui de la série, non. Pas celui qui réfléchit la tête en bas. 
Nous au Québec, on a l'expert, le vrai : Horacio Harruda. La tête au sommet.
Et quand Horacio parle, la belle province tend l'oreille. 
Horacio, il me fait penser à André Caillé. 
Je vous parle d'un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître... 
Vous souvenez-vous, la crise du verglas ?
Rassurant, clair, déterminé, posé Horacio. Et mieux habillé !
Le col roulé blanc, André l'a rendu dépassé. 

En boucle sur les grandes chaînes internationales, ce sont les chiffres des mêmes pays qu'on nous délivre depuis 3 jours.  
Que se passe t-il en Asie du Sud-Est, en Afrique, en Amérique du Sud ? Est-il aussi virulent le Corona ?
Et dans les Pays du Golfe ? C'est comme l'homosexualité ? Il n'y en a pas ?

Ça y est. 
Il l'a fermée.
La frontière.
D. Trump se barricade de nous autres. 
Ce qui est curieux, c'est qu'on ne l'a pas entendu parler de son mur mexicain. 
Sarcastiquement justifiable en ce moment. 

Non les enfants, on ne peut pas aller manger les boulettes. 
IKEA est fermé. Après la covid, on changera vos tablettes.

Il n'y a pas que la couleur des cheveux qui a déteint sur Boris Johnson. 
Manifestement, sa prise de conscience de la situation est aussi lente que celle de l'autre grand blond. 
« les Britanniques doivent prendre leur propre décision... » : le genre de réflexion acceptable il y a un mois, mais effarante ce 18 mars 2020. 

À l'échelle planétaire, le dioxyde d'azote diminue. 
On voit le fond des canaux de Venise ! 
Du Rialto enfin les poissons aperçoivent les frises.  
Va-t-on mieux respirer après le virus mis à nu ? 

Dépénalisation de l'avortement en Nouvelle-Zélande. 
La bonne nouvelle qui finit bien la journée. 
 
Et la soirée, je l'accompagne de cet excellent Rhum Bielle 2009 à 102 $ en SAQ, au nez de plantain grillé, à la puissance curieusement légère pour un rhum agricole. 
Doux, fruité, un soupçon de cacao en finale de dégustation. 
Marie-Galante je m'endors avec toi ce soir.
Je vous avais dit hier que j'en parlerai en bas !bielle 2009
Rhum Bielle Ambré 2009 / 102,75 $ / code SAQ 12858979

Haut de page

18 mars 2020 par Monsieur Bulles
cdr 2018 meffre Au jour le jour ou à la semaine, je tiens ce journal un peu spécial, d'une période particulière dans une époque qui va entrer dans l'histoire. Comme toutes les époques, certes. Sauf que la porte d'entrée de celle-ci est unique. La planète a connu des pandémies. Toutes rapportées avec des chiffres sans doute erronés. La pandémie actuelle est une pandémie 2.0. Vécue à la minute sur tous les écrans. Impressionnante, terrifiante et fascinante. Plus seulement commentée par les savants. Commentée par l'humanité entière. Commentée par un humain confiné dans son bureau. Con fini peut-être... Simplement pour vivre. Pour continuer de vivre.
17 mars 2020

Hier soir, j'ai ouvert le Côtes-du-Rhône 2018 de Gabriel Meffre à 18 $ en SAQ. 
Grenache et syrah se partagent l'assemblage, mais le premier prend sur le second (la seconde. On dit LA syrah et LE shiraz). 
Plus de fruité rouge très mûr que d'épices poivrées... 
Bien fait, très "rondanien" (elle est facile) et plaisant pour toute la table. 
Avec les polpettes ras el hanout, il est parfaitement passé...

Tom Brady quitte les Patriots.
Donald Trump reste stupidement patriote. Ses chinoiseries avec l'autre deviennent dangereuses quand même... 
Et le nain de jardin de Pyongjang administre évidemment un pays sans covid. 
« De l'homme à l'homme vrai, le chemin passe par l'homme fou » a écrit Michel Foucault. 
Le problème est qu'il y a des chemins qui ne finissent jamais.

Legault et ados : rime pauvre 
On est invulnérable avant 20 ans, rappelez-vous.
« Propage l'info, pas le virus. » 
J'ai fait mon devoir. 
Même si personne ne me lit. 
Du moins pas les teen.
Non, toi qui me lis, tu n'es pas un has been.

Le Brésil range ses berimbaus.
On n'ondule plus à Rio, ni à Sao Paolo. 
Essa moca no ta differente... Où es-tu Chico ? 

Les décors de tous les grands journaux télévisés montrent un virus.
Sauf Fox News. Qui montre le logo de la Maison Blanche.
Fidèle à ses fables en avalanche. 

Transports en commun gratuit à Montréal. « Sur l'honneur ! »
Transport gratuit du virus auprès du commun. 
Aussi.  

Rolland Garros. Jeu, set et match.
Euro 2020 + Covid 19 = Euro 2021
J.O + Toshiro Muto = la tête à Tokyo ?  

Prudents les papys. 
La tournée No Filter des Stones est reportée. 
Do filter 
So filter
Go filter.
Quand je pense à ces quatre-là, ce serait vraiment tordu que l'un d'eux nous quitte, emporté par vous savez quoi. 
Tu abuses du sexe, de l'alcool et de toutes les drogues durant toute ta vie jusqu'à 80 ans ou presque, et c'est une petite boule poilue invisible qui t'emporte. 
En plus, ça donnerait encore des arguments de punition aux prédicateurs de tous ordres.  

Bon allez, je retourne cuisiner. Comme vous, n'est-ce pas ? 
On n'a plus que cela à faire. Ça rassure de popoter.
Une chose est sûre : tout le monde aura pris quelques kilos après cette pandémie. 
Qu'est-ce qu'on bouffe quand on fout rien ! 
Je suis censé vous parler un peu de vin quand même... 
Je l'ai fait là-haut. Je le ferai en bas demain. virus
Côtes-du-Rhône G. Meffre 2018 St François / 17,95 / Représenté au Qc par l'agence Élixirs

Haut de page

17 mars 2020 par Monsieur Bulles
virus Au jour le jour ou à la semaine, je tiens ce journal un peu spécial, d'une période particulière dans une époque qui va entrer dans l'histoire. Comme toutes les époques, certes. Sauf que la porte d'entrée de celle-ci est unique. La planète a connu des pandémies. Toutes rapportées avec des chiffres sans doute erronés. La pandémie actuelle est une pandémie 2.0. Vécue à la minute sur tous les écrans. Impressionnante, terrifiante et fascinante. Plus seulement commentée par les savants. Commentée par l'humanité entière. Commentée par un humain confiné dans son bureau. Con fini peut-être... Simplement pour vivre. Pour continuer de vivre.
16 mars 2020
L'Italie semble au bord d'un gouffre sans fond. 
Plus de 2000 décès. 
Je pense à mes amis vignerons lombards et vénitiens. On se parle, on se facebook.
Plus envie d'être cynique.

L'Espagne et l'Allemagne s'enferment. 

Les Français, comme toujours indisciplinés et plus forts que tout le monde, sortent dans les parcs, vont à la plage ! 
Macron intervient : nous sommes en guerre. 
Sanitaire et solennel l'Emmanuel.
Tricard le Ricard au comptoir.  

Le Canada ferme ses frontières à ceux qui ne sont pas Canadiens, résidents permanents ou... États-uniens. 
Aucune restriction pour le transport commercial avec les États-Unis d'Amérique. 
Mesure risquée, mais pragmatique, quand on dépend à 70% de leurs exportations. 

Legault lucide, Legault solide. 
Arruda en vogue. Arruda pédagogue. 
Trudeau sommaire. Trudeau bouc-émissaire. 
Trump cupide. Trump fétide. 

Il est très fort le Poutine. 
Otage du virus, la planète se fiche complètement de sa réforme de la constitution russe : passée comme une lettre à la poste, oblitérée jusque 2036 ! 
Corona en Russie ? Si peu. 
Il est très fort le Poutine. 

Des pasteurs américains et des marabouts africains parlent de fléau envoyé par dieu pour nous punir de nos péchés. 
Comme le disait Michel Audiard, c'est à cela qu'on reconnaît les cons, ça ose tout.

Haut de page

Page précédente
Recherche d'articles
Par mois
Articles sur les champagnes (224)
Articles sur les autres bulles (300)
Les dégustations horizontales (3)
Les dégustations verticales (1)
© 2020 monsieurbulles.com, Guénaël Revel poc communications Annoncez sur MonsieurBulles.com