10 fév. 2016 par Monsieur Bulles
Bouchons de champagnes et d'effervescents La consommation de vins effervescents continue de croître dans le monde, tandis que celle des vins tranquilles stagne depuis 10 ans. Et si les bulles entraînaient le réveil de l'industrie viticole ?


4,1 %, c'est l'augmentation de la consommation de vins effervescents dans le monde en une décennie, de 2005 à 2015. 1,3 % est celle de la consommation des vins tranquilles.

Les vins effervescents (champagnes et mousseux) représentent aujourd'hui 7 % de la consommation globale des vins dans le monde, soit 17,6 millions d'hectolitres!

Si l'Allemagne est le premier pays consommateur de bulles avec 3,26 millions d'hectolitres (1/6e de la consommation mondiale), c'est la Russie qui surprend en venant se placer au deuxième rang des pays consommateurs avec 2,42 millions d'hectolitres, elle qui n'était pas dans le Top 10 il y a seulement 20 ans. 
Les États-Unis d'Amérique sont troisième avec 1,9 millions d'hectolitres, tandis que la France se place au quatrième rang avec 1,8 millions d'hectolitres dont 90 % est issu de son propre terroir (champagne, crémant, etc). 
La France reste le premier producteur de vins effervescents dans le monde avec 3,3 millions d'hectolitres dont les 2/3 sont du champagne. 
L'année 2015 aura d'ailleurs été fertile pour l'empereur des bulles qui a vendu 213 millions de cols dans le monde pour un chiffre d'affaires de 4,7 milliards d'euros, soit 55 % du chiffre d'affaires de tous les vins effervescents commercialisés dans le monde.

On notera enfin que le prix moyen d'un vin mousseux AOC est de 4,8 euros la bouteille en Europe, soit 3,5 fois moins élevé que celui du champagne, ce qui explique le chiffre d'affaires colossal de ce dernier.

Pourquoi cet engouement pour des bulles ? Parce qu'elles représentent la fête, le partage et l'évacuation des soucis. 

Et dans un monde qui, depuis 30 ans, accumulent les crises économiques dont les plus touchées sont les classes moyennes, ce sont les cavas, proseccos, crémants, sekt et autres substituts de l'empereur marnais qui sont devenus l'exutoire effervescent de ces dernières.

Le champagne, bulles des nantis perçues comme un vin de luxe, a fait des petits qui se sont multipliés. Le cava a triplé sa production en 20 ans, le prosecco l'a doublée en 10 ans comme les sekts rhénans et des pays comme la Russie, l'Ukraine ou la Pologne dont on ne soupçonnait même pas le potentiel viticole, sont entrés dans le Top 10 des producteurs de bulles à l'aube du 3ème millénaire.

En crise l'univers du vin ? Certainement pas quand on le fait pétiller...

Haut de page

8 fév. 2016 par Monsieur Bulles
Cuvée Tradition de Bernard Delmas Dans les années 1960, Omer Delmas cultivait 3 hectares de vignes qu'il avait héritées de son père. Il transféra sa terre à son fils Bernard Delmas, cuisinier de formation, qui depuis les années 1980 a fait du domaine familial, converti à l'agriculture biologique, l'un des meilleurs et des plus représentatifs de la région limouxine. La surface a depuis décuplé, permettant une production moyenne annuelle de 170 000 bouteilles.
Lieu : 11 route Couiza 11190 Antugnac 
Téléphone : 04 68 74 21 02 
 
Commentaire de la cuvée Tradition - Brut - Blanquette de Limoux   

Nez expressif orienté sur les agrumes jaunes, curieusement plus fermé à l'aération. L'attaque en bouche est vivre, acidulée, correspondante aux arômes initiaux perçus, les notes de citrons couvrant celles de pommes vertes et de fruits secs. La texture est crémeuse, bien habillée par des bulles fines et nouées qui signent une effervescence soignée. C'est une bonne blanquette qui porte bien son nom, le style est traditionnel dans un ensemble toutefois mieux construit, plus équilibré, que d'autres cuvées limouxines.
16/20 selon le barème du Guide Revel / IP au Québec auprès de l'agence Amphora

Haut de page

3 fév. 2016 par Monsieur Bulles
DOCG Prosseco Superiore Bouteille du Consorzio La croissance du succès du Prosecco dans le monde depuis 10 ans tient du phénomène. Or, derrière ce terme se cache 5 étiquettes désignant le même contenu et la même méthode d'élaboration: Conegliano Valdobbiadene Prosecco Superiore DOCG, Prosecco DOC Treviso, Prosecco DOC Trieste, Prosecco DOC et Asolo Prosecco Superiore DOCG. Toutefois, c'est à travers la spécificité du paysage que je vous présente dans la capsule vidéo ci-dessous que la DOCG Prosecco Superiore se distingue des autres.

DOCG Prosecco superiore from tison.ca on Vimeo.

Haut de page

1 fév. 2016 par Monsieur Bulles
De Sousa Rosé Brut Quelle magnifique entreprise familiale que celle des De Sousa ! Après 23 ans de patience et de travail rigoureux, Érick de Sousa a accédé au rang des marques de champagne les plus cotées. Adepte de la biodynamie, il exploite 9,5 hectares de vignes familiales dans la Côte des Blancs et depuis 2004, grâce à sa nouvelle société Zoémie de Sousa, il peut disposer d'autres parcelles de raisins dans la même région. Les vins en propriété sont exclusivement dans les cuvées De Sousa. Les raisins provenant d'achat servent la marque Zoémie de Sousa.
Commentaire de la cuvée Brut Rosé de De Sousa:

Vineux et ferme, ce champagne présente des arômes de fruits rouges à la fois acidulés et bien mûrs qui rappellent les groseilles et les canneberges, au sein d'une effervescence onctueuse et persistante, particulièrement bien travaillée. On n'est pas dans l'univers des champagnes rosés qui ressemblent davantage à des blancs colorés sans tenue tanique, on est ici dans l'univers du vin rouge construit à la champenoise. 
Dégusté parmi d'autres cuvées de rosé sans connaître les identités, j'ai pensé au terroir des Riceys et si Tavel faisait de la méthode traditionnelle, ça pourrait ressembler à cela! Même la couleur rappelle le cru Rhôdanien. Il y a toutefois ici un volume enveloppant et une fraîcheur de fruit en bouche qui signent le nord de la Champagne. 
On en croque et on adore! 

Dans la capsule vidéo qui suit, Éric De Sousa présente les qualités de l'emploi du cheval dans la conduite de la vigne.
17/20 selon le barème du Guide Revel / 70,50 $ au Québec

Haut de page

28 jan. 2016 par Monsieur Bulles
Desiderio Bisol présente dans la capsule vidéo ci-dessus l'unique cru de la célèbre appellation italienne

Bisol from tison.ca on Vimeo.

Haut de page

25 jan. 2016 par Monsieur Bulles
Abel de Lateyron Brut Nature 2010 La famille Lateyron est Saint-Émilionnaise - j'en ai parlé en décembre dernier - ses vins rouges sont bien connus des amateurs, ses bulles un peu moins, voici présentée sa cuvée sans dosage: une réussite !
Commentaire de la cuvée Abel Brut Nature 2010 - Crémant de Bordeaux : 


Très sec et aussi salin en bouche qu'au premier nez, ce crémant de Bordeaux ne manque pourtant pas de chair et de notes biscuitées, c'est une prouesse dans la petite production de l'appellation où les vins sont souvent squelettiques ou aigrelets. L'effervescence est onctueuse, toutefois peu fougueuse, comme si le temps sur latte l'avait emporté sur les levures constructrices de celle-ci. 
Ce n'est pas ici un défaut, mais un gage pour passer à table: cette rondeur se mariera adéquatement à un met plus riche que croquant. 
Une idée ? Un "crab-cake" peu relevé, car la juste touche iodée saura s'accorder à la subtile minéralité des bulles Girondines. Bon appétit!
17/20 selon le barème du Guide Revel / Disponible en importation privée au Québec auprès de l'agence Marchand des Amériques

Haut de page

18 jan. 2016 par Monsieur Bulles
Bollaciao de Fontanafredda Alta Langa est une appellation italienne de vins effervescents moins renommée que le prosecco ou le franciacorta. Ce qui est logique lorsqu'on sait qu'à peine 400 000 bouteilles, issues de la méthode traditionnelle, ne sont expédiées par année. Née en 2002, cette DOCG du Piémont a la particularité d'imposer au moins 30 mois d'élevage aux vignerons qui en élaborent à partir des cépages chardonnay et pinot noir. Et c'est justement cette étape de l'élaboration qui garantie une onctuosité à tous les vins pétulants de ce monde. On connaissait Fontanafredda pour ses vins tranquilles - dont la qualité a sérieusement progressé dans la dernière décennie -, il faudra désormais compter sur cette marque pour s'initier à l'Alta Langa.
Commentaire de la cuvée Bollaciao 2009 Brut de Fontanafredda : 

Nez expressif, légèrement fumé et vanillé, habillé par des arômes du temps passé sur lattes (amandes douces, fruits blancs confits). Ces mois passés en cave sont confirmés en bouche à travers une effervescence crémeuse, ample et persistante; Le volume est imposant, l'acidité est subtile, juste assez fine pour rappeler qu'elle est l'ossature des bons mousseux, la finale est pâtissière dans les arômes. 
Ce vin du Piémont se distingue par son élégance et sa rondeur, on est en présence d'un excellent Alta Langa.
17/20 selon le barème du Guide Revel / IP au Québec auprès de l'agence LCC Clos des Vignes

Haut de page

13 jan. 2016 par Monsieur Bulles
Verre à vin Influencées par les tendances de certaines époques et les progrès de moulage du verre, les sociétés ont employé toutes les sortes de verres à pieds, depuis la coupe évasée jusqu'à la flûte étroite en passant par le simple ballon.
Alors quels sont les meilleurs verres pour les vins effervescents ? 

La fameuse coupe « de nos grand-mères » permettait grâce à sa forme d'aérer le vin effervescent, de le rendre moins pétillant. On ne pouvait y apprécier le train de bulles et très souvent, le vin débordait au moment du service ou dans la jubilation de l'événement. La coupe a été populaire du fait que son moulage était facile pour les premières entreprises de cristallerie. Elle est de plus en plus rare dans les boutiques spécialisées.

La flûte est encore très appréciée et reste la plus populaire parce qu'elle offre au dégustateur le spectacle du train de bulles qui monte à la surface. Sa forme allongée et étroite se distinguant forcément des autres verres, tout le monde sait qu'on servira un champagne ou un mousseux dès qu'on l'aperçoit. Toutefois, elle n'est pas la plus efficace pour apprécier le vin, car son gobelet étroit emprisonne les arômes et accentue l'effet gazeux.   
Partant du principe que champagnes et mousseux sont avant tout des vins blancs (ou rosés) transformés en vins effervescents, je considère qu'un verre à vin blanc classique est la forme la plus adéquate pour les apprécier au mieux. 
Depuis plusieurs années, les flûtes sont d'ailleurs de plus en plus bombées et leur silouette ressemble à celle de verres traditionnels plus allongés. Le marché étant riche de marques offrant jusqu'à dix formes pour une seule catégorie de vin, c'est au final une question d'esthétique une fois le choix de l'efficacité établie.

Haut de page

11 jan. 2016 par Monsieur Bulles
Aphros Loureiro Brut Reserva 2012 Modeste vignoble du Minho, la Quinta do Casal do Paço est une propriété conduite en biodynamie par Vasco Croft depuis 13 ans. Ce mousseux à base de loureiro est élaboré selon la méthode traditionnelle. Il aurait pu joindre la banalité des nombreuses bulles portugaises, sauf qu'il est resté plus de 46 mois sur latte avant son dégorgement (pendant que la majorité des mousseux y passe en moyenne 15 mois). C'est grâce à ce séjour prolongé par les effets du temps qu'il offre des caractéristiques particulières commentées ci-après.
Commentaire de la cuvée Aphros Brut 2012:

Le nez est délicat tout en étant net, on va de notes de mie de pain au lait légèrement grillée à celles de müesli en passant par quelques touches fruitées de pommes jaunes, ce crescendo se répétant en bouche. 
C'est par ailleurs l'effervescence qui est remarquable, car particulièrement crémeuse, tout en étant persistante. Un beau volume de se dessine en bouche, la texture est dense, l'enveloppe est fraîche, le dosage réussi, il se dégage une vraie identité à travers un cépage local parfaitement conduit en seconde fermentation; 
on sent qu'on n'a pas voulu imiter le lointain vignoble marnais en allant chercher des accents lactiques et biscuités à l'excès, on propose ici du Minho effervescent impeccablement établi.
Chapeau!
Vasco Croft présente son vignoble dans la capsule vidéo ci-dessous.
17/20 selon le barème du Guide Revel / 29,85 $ en IP au Québec auprès de Sélections Fréchette

Haut de page

6 jan. 2016 par Monsieur Bulles
Bellussi Bel Canto Si la plupart des vins effervescents élaborés selon la méthode Charmat (ou Martinotti) sont peu complexes dans leurs caractéristiques organoleptiques finales, les étapes de l'élaboration sont exigeantes et précises. Les voici expliquées en 2 minutes par Francesco Adami, chef de cave de la maison Bellussi (Prosecco Superiore DOCG)


Le principe résumé:


La prise de mousse ne se fait pas en bouteille, mais dans une cuve close, en acier inoxydable, gardée sous pression. On procède avant l'embouteillage à une filtration tangentielle qui permet de limiter l'accumulation de particules, grâce à la circulation dite tangentielle du vin, à la surface d'une ou plusieurs membranes. Les particules restent dans le flux de circulation alors que le liquide peut traverser la membrane sous l'effet de la pression. Cette technique assure une stabilité des performances et du niveau de filtration. 

C'est l'Italien Federico Martinotti qui inventa cette méthode en Italie en 1895, toutefois, comme le Français Eugène Charmat obtînt le premier, un brevet sur cette méthode en 1907, l'histoire a davantage retenu le nom de ce dernier... Sauf en Italie.

Aujourd'hui, la méthode étant celle du Prosecco, mousseux le plus élaboré dans la péninsule, on parle de méthode Italienne.
La vidéo ci-dessous sur la méthode Charmat dure 2 mn

Haut de page

Page précédente
Recherche d'articles
Par mois
Articles sur les champagnes (168)
Articles sur les autres bulles (206)
Les dégustations horizontales (1)
Les dégustations verticales (1)
© 2015 monsieurbulles.com, Guénaël Revel poc communications Annoncez sur MonsieurBulles.com