11 déc. 2018 par Monsieur Bulles
B de N par LaCheteau Marque appartenant depuis 2005 au groupe Grands Chais de France - qui fêtera son 40ème anniversaire en 2019 -, LaCheteau dispose des raisins d'une centaine de propriétés du Val de Loire. L'appellation Crémant de Loire jouit, elle, de 1700 hectares de vignes où la plupart des cépages blancs et rouges ligériens sont autorisés. Pour ces fines bulles angevines, le cabernet franc règne en monarque absolu...


Commentaire de dégustation du Blanc de Noirs Brut de LaCheteau :


De curieuses, mais charmantes notes de tabac blond se laissent capter au premier nez, pour laisser la place à un caractère herbacé, puis s'orienter rapidement vers des accents d'agrumes, plus classiques, après une longue aération. 
Ce sont ceux-là - ces arômes de fruits blancs - qu'on retrouve en bouche au sein d'une chair à la fois caressante et aérienne, bien menée par l'effervescence maitrisée d'une appellation aujourd'hui populaire et accessible.
Le dosage est sensible, il soutient le fruité sans le gommer, c'est bien là l'essentiel pour un apéritif qui, à 20 $, ne ruinera personne et satisfera tout le monde !Contre-étiquette LaCheteau
Code SAQ : 13603556 / 19,95 $

Haut de page

4 déc. 2018 par Monsieur Bulles
Agostino Extra-Brut L'Argentine est surtout connue pour son malbec alors que seulement 30 % de sa production viticole lui est consacré. Quant aux bulles, pratiquement tous les producteurs de vin du pays en font, mais ce sont les Argentins qui les connaissent puisque 80 % des effervescents sont consommés localement. Au Québec, la SAQ offre un seul mousseux Argentin. Ça vous dit de le connaître ?
Commentaire de la cuvée Extra-Brut d'Agostino :

Comme très souvent en Argentine en ce qui concerne les vins effervescents, l'étiquette affiche la catégorie Extra-Brut, mais il s'agit d'un Brut si l'on se réfère au dosage de la législation européenne...

Le consommateur exigeant qui s'attend donc ici à une attaque mordante en bouche, sera surpris par une présence fruitée, plus marquée que tranchante. 
Reste que la sucrosité est absente, que le dosage est réussi.
Pas d'arômes tertiaires, de notes toastées ou maltées qui auraient pu être apportés par un long élevage sur lattes; on déguste de la fraîcheur et encore de la fraîcheur tout au long de la dégustation. 
Une fraîcheur de fruits blancs (pommes, raisins, citron) au sein de bulles foisonnantes qui engendrent une agréable sensation d'effervescence aérienne.

Simple, efficace et abordable, cet "Extra-Brut" saura convaincre vos invités. 
Avec des huîtres, il les séduira !!
19,95 $ - Code SAQ : 13465093

Haut de page

3 déc. 2018 par Monsieur Bulles
Pata Negra Brut La lutte est sévère dans la catégorie des bulles autour de 15 $ en SAQ. On y trouve plusieurs appellations dont la locomotive de Catalogne, le Cava. Parmi la vingtaine de marques appartenant au groupe Garcia Carrion, Pata Negra est l'une qui offre des cavas particulièrement accessibles. Rien de complexe dans les arômes et le comportement du vin, seulement de la précision et du plaisir facile ! À ce tarif, on peut acheter plusieurs bouteilles en vue des fêtes de décembre à venir...

Commentaire du Cava Pata Negra Brut :


La touche minérale - celle qui rappelle les hydrocarbures - est discrète, mais nette au nez et on l'a retrouve en bouche entourant quelques arômes de fruits blancs. 
L'effervescence est bien construite, les bulles de calibre moyen se détachent facilement, donnant l'impression d'une texture aérienne. 
L'ensemble est simple, frais, efficace; on ne demande pas mieux à ce prix. 
L'apéritif que vous allez offrir aux amis ne vous mettra pas sur la paille !!Contre étiquette PN
14,35 $ / Code SAQ : 13637799

Haut de page

30 nov. 2018 par Monsieur Bulles
bouchon stoppeur Je suis sûr que cela vous est déjà arrivé : prendre un verre de champagne* de la bouteille ouverte la veille, qu'on n'avait pas finie, et le trouver meilleur ! En fait de meilleur, on le trouve moins agressif, moins fougueux et surtout, plus aromatique, plus savoureux. Est-ce bien normal ?





Meilleur, je ne sais pas. 
Car c'est une question de goût.
Plus enjôleur par contre, certainement...

Les expériences en laboratoire démontrent que les vins mousseux, issus de la méthode traditionnelle, présentent une surpression de gaz de 4,2 à 5,5 atmosphères au moment de l'ouverture de la bouteille. 

Si j'exclus les cuvées particulières, de prestige ou anciennes, la plupart des champagnes*, versés et dégustés dans les minutes qui suivent leur ouverture, présentent une effervescence fougueuse, voire grossière, qui pourra être perçue comme désagréable. 
De plus, les arômes qui accompagnent ce caractère tonique des bulles sont souvent associés à l'acidité de fruits et à une fraîcheur agressive qui déroutent le consommateur.

En fait, champagnes et mousseux qui ont fait moins de 20 mois sur lattes présentent souvent ce comportement et ces arômes adolescents.

L'autolyse seule, est l'étape qui construit un comportement raisonnable de l'effervescence, entremêlant une complexité aromatique typique (voir le lien sur l'autolyse).

Donc en laissant votre bouteille pendant 24 h au frais, après en avoir soutiré seulement deux verres (il faut idéalement qu'il y ait davantage de vin que d'oxygène  à l'intérieur du flacon), puis en la bouchant avec ce qu'on appelle un bouchon stoppeur, vous dégusterez logiquement, le lendemain, des bulles plus menues, au comportement plus sage qui accompagnent des arômes plus expressifs, plus faciles à reconnaître, avec parfois une sensation beurrée ou toastée (notes oxydatives).

Moins vif, plus pondéré, votre champagne* aura gagné en sagesse, une sagesse qu'on découvre dans les vins effervescents dont ont a étalé les étapes de création.
Les cuvées rares ou de prestige en sont issues, tandis que les cuvées d'entrée de gamme qui forment 85 % de la production, naissent plus rapidement. 

Les laisser ainsi respirer avec cette astuce de 24 h offre parfois d'agréables surprises.
Attention toutefois, je n'écris pas que votre champagne* sera meilleur - puisqu'il s'agit d'une question de goût - mais il sera plus engageant...4 types de bouchons stoppeurs
*Champagne est ici employé à titre générique. Le sujet de l'article intègre tous les autres vins effervescents.

Haut de page

26 nov. 2018 par Monsieur Bulles
V8 Brut Avec presque mille hectares de vignes plantées dans la plupart des régions du nord de l'Italie, l'entreprise Genagricola propose 8 marques issues des grandes appellations de la péninsule. Avec V8 Vineyard, elle offre des mousseux de qualité, reconnaissables grâce à la silhouette de ses bouteilles, habillées sobrement d'une couleur distincte. Efficace et abordable, le Prosecco Sior Carlo est rare en SAQ, n'attendez pas pour le goûter !


Commentaire du Prosecco DOC - Ottopiu V8 Sior Carlo - Brut :


Simple, frais, net, droit; c'est une vraie salade de pommes et de poires qui sautent au nez dès le verre versé et l'on retrouve ce même jardin automnal dès l'attaque en bouche.
Les bulles tournent et virevoltent en bouche au sein d'une texture aérienne, ce Prosecco donne envie d'en reprendre à chaque gorgée même si le dosage apparaît appuyé.
À moins de 20 $, il va conquérir vos apéritifs et si vous êtes mordus de bulles, essayez-le sur un fromage de type crottin de chèvre avec quelques amandes natures !
Contre étiquette de V8
19,85 $ / Code SAQ : 13734177

Haut de page

23 nov. 2018 par Monsieur Bulles
Prosecco DOC Brut de facchin C'est la semaine des vins italiens à Montréal et comme le Prosecco est le mousseux le plus populaire de la péninsule, je vous présente celui de la maison Antonio Facchin & Egli qui a eu les nombreuses faveurs des dégustateurs professionnels, lors des séminaires sur l'appellation, donnés cette semaine à Montréal...
Commentaire du Prosecco DOC Brut de Facchin :

Discret au premier nez, on distingue quelques notes de salade de fruits blancs, plus expressifs dès que le vin est en bouche. 
La catégorie Brut s'illustre ici grâce au caractère délicatement amer du cépage gléra employé, qui rappelle la peau d'amandes (comme celui qu'on peut également percevoir dans certains mousseux issus de seconde fermentation en bouteille). 
Ce vin pourrait presque passer pour un crémant à l'effervescence atténuée; les perles créées par celle-ci sont particulièrement menues, elle perdurent dans une longue finale fraîche et citronnée. 
Un prosecco qui allie personnalité et élégance et qui, surtout, a ce petit plus qui le fait sortir du classicisme, souvent monotone de l'appellation.

Je tiens à souligner aussi que la SAQ présente aujourd'hui plus d'une cinquantaine de références en terme de Prosecco et que sa sélection est particulièrement soignée, comparativement à celle qu'on trouve dans la grande distribution européenne.
19,45 $ / Code SAQ : 13570993

Haut de page

5 nov. 2018 par Monsieur Bulles
Marquis de Gilbourg brut 14 millions de bouteilles de crémant de Loire sont produites chaque année, issues de 1700 hectares autorisés, plantés de chenin, de sauvignon, de chardonnay, des cabernets, du grolleau et du pineau d'aunis. 320 producteurs se consacrent à l'élaboration de ces fines bulles, selon la méthode traditionnelle. Situé à Bellevigne-en-Layon, en Anjou, le château du Fresne est ouvert au public et offre des dégustations quotidiennes des appellations locales. Si vous visitez la région, ne manquez surtout pas le Parc oriental de Maulévrier. C'est le plus vaste jardin Japonais d'Europe qui, traversé par la rivière Moine, offre le plus bel équilibre paysager local, entre l'eau et la nature aménagée par l'homme.
Commentaire de dégustation du Château Du Fresne - Marquis de Gilbourg - Crémant de Loire - Brut :
 
Le nez est expressif, il rappelle la poire chaude, puis les macarons au miel après aération. Plus tendu que riche en bouche, l'acidité du chenin blanc semble pourtant laisser la place à la suavité du chardonnay. C'est ce qui apporte l'équilibre à ce vin.

Le dosage est réussi, il soutient le fruité blanc sans le gommer. L'effervescence est soignée, les bulles sont fines et perdurantes. 
On peut facilement découvrir ce crémant de Loire sur un feuilleté aux fruits de mer, un fromage assez gras ou un poisson à chair blanche, plus fin que iodé.

Accessible au porte-monnaie, il est aussi à essayer seul, en apéritif, avec quelques chips, tout aussi abordables. Contre étiquette Loire
Code SAQ : 13032571 / 22,35 $

Haut de page

25 oct. 2018 par Monsieur Bulles
Marchesine Extra Brut Comme avec le champagne, les tarifs du Franciacorta semble décliner depuis quelque temps, au Québec... Appellation Lombarde qui nous a habitués à une gamme de tarifs élevés, elle a toutefois la particularité de rarement décevoir le consommateur. Le Marchesine confirme ce fait en proposant ici un blanc à peine dosé, impeccable pour l'apéritif du samedi soir !


Commentaire du Le Marchesine - Extra-Brut :


Tout est discret dans les arômes, les notes de fleurs, puis celles d'amandes à l'aération, enfin celles de mie de pain; et cette perception au nez se confirme en bouche où la délicatesse l'emporte sur la vivacité. 
Une qualité rare pour un Extra-Brut où, en général, la vivacité, presque agressive, attaque rapidement les papilles et couvre les saveurs. 
Ce franciacorta s'affirme donc dans l'élégance et la subtilité des parfums, sans pour autant perdre de fraîcheur. 
Il pourra accompagner des canapés apéritifs à base de crustacés, de carpaccio de poissons ou de simples légumes à croquer, accompagnés d'une "trempette" crémeuse.Contre Étiquette
31,75 $ / Code SAQ : 13593319 / Chardonnay, pinot blanc et pinot noir

Haut de page

21 oct. 2018 par Monsieur Bulles
A. Pirou / Crémant du Jura Parmi les marques déposées de la famille Maire, emblématique de l'univers viticole jurassien, Auguste Pirou en est une qui offre un beau rapport qualité prix, comme on dit... Au Québec, c'est le crémant que nous pouvons apprécier. Qui dit crémant, dit seconde fermentation en bouteille, dit effervescence perdurante et arômes variés. À vous de les découvrir !






Commentaire du Crémant du Jura Auguste Pirou - Brut :


Plus fruité que grillé dans les saveurs, ce mousseux se démarque surtout par une puissance qui rappelle l'eau-de-vie de mirabelle, même si les classiques notes de pommes bien mûres ne se font pas oublier. 
Les bulles sont fines et perdurantes, elles tournent dans une texture plus aérienne que riche, ce qui place ce crémant du Jura parmi les bouteilles apéritives abordables et faciles à boire.CE de A. Pirou
Code SAQ : 13032941 / 21,05 $

Haut de page

10 sep. 2018 par Monsieur Bulles
Attitude de Fita Azul La lutte est sévère sur le marché des mousseux en dessous de 14 $ en SAQ où une trentaine de produits sont proposés. Le petit nouveau de la catégorie est portugais, il est élaboré en méthode traditionnelle par la société Vinhos Borgès. Alors que le chardonnay et les pinots font les beaux jours de la plupart des élaborateurs de mousseux dans le monde qui les emploient tout ou partie, la cuvée Attitude de Fita Azul ne présente que des cépages locaux, soient le gouveio (30 %), la malvoisie (30 %), l'arinto (20 %) et le codega (20 %). Est-ce judicieux ?
À-priori et en raison de la nature de ces cépages plus acidulés que consistants, je me suis dit que le mousseux qu'ils engendraient, serait plutôt léger... 
Sauf qu'en matière de vins effervescents, l'effet du temps en cave (le temps sur lattes comme on dit) est tellement important qu'il peut apporter de la matière et des saveurs à une base initialement délicate. 
L'article sur l'autolyse, écrit il y a un an, explique ce fait. 
Et c'est bien le cas ici. Ce sont les mois sur lattes qui ont signé ce vin.
On perçoit des arômes biscuités, assez subtils, se laissant saisir en finale de dégustation, après les inévitables notes d'agrumes jaunes qui habillent une texture ronde, créée par des bulles menues et perdurantes. 
Bref, on garde le souvenir heureux d'une belle fraîcheur pour un mousseux d'apéritif accessible qui se positionne facilement, en SAQ, dans le top 5 de la catégorie que j'ai mentionnée.Contre-étiquette Fita Azul
13,45 $ / Code SAQ : 13640277

Haut de page

Page précédent
Recherche d'articles
Par mois
Articles sur les champagnes (214)
Articles sur les autres bulles (275)
Les dégustations horizontales (2)
Les dégustations verticales (1)
© 2016 monsieurbulles.com, Guénaël Revel poc communications Annoncez sur MonsieurBulles.com