23 oct. 2020 par Monsieur Bulles
Orpale 1985 par De Saint-Gall Cette cuvée de champagne a 35 ans au moment de sa dégustation et elle confirme une fois de plus que l'appellation dont les bouteilles sont généralement consommées dans les 48 heures qui suivent leur achat, est également celle qui offre de magnifiques vins de longue garde ! Le champagne est un vin dont on ne soupçonne pas assez l'endurance aussi solide que les meilleurs vins blancs de Bourgogne, voire ceux du Jura... L'Orpale 1985 du Champagne De Saint-Gall témoigne de ce fait.

Commentaire de la cuvée Orpale 1985 du Champagne De Saint-Gall (dégustée en octobre 2020) :


La robe est floue, dorée et le plus épatant reste l'effervescence aux bulles évidemment menues, toutefois abondantes et foisonnantes, qui dansent dans le verre, alors qu'on était en droit de constater un vin plus tranquille que mousseux.
Le nez est expressif, captivant, curieusement sans notes de rancio trop prononcées. 

Au cours de la soirée que cette cuvée célèbrera avec un repas de sushi (thon rouge, anguille, tempura, etc), ses arômes ne vont pas s'échelonner, mais plutôt s'entrecroiser. 

Ainsi, comme toutes les saveurs des vins blancs âgés à base de savagnin et/ou de chardonnay qui nous ensorcèlent par leur profondeur, leur rareté et leur mystère, celles de ce champagne vont s'offrir et perdurer tout le long du repas : zestes d'oranges confites, raisins secs, noix de Grenoble, sirop d'érable, croissant frangipane, miel, praline, vernis, grué de cacao, tiramisu, cappuccino, caramel salé et même une trame saline, toujours présente, dans l'enveloppe d'une texture pleine, soyeuse et tapissante. 
Immense et mémorable : un grand moment de dégustation de bulles somptueuses.
La cuvée Orpale 2002 de De Saint-Gall est disponible en SAQ, au Québec, à 145,50 $

Haut de page

12 oct. 2020 par Monsieur Bulles
Désir Extra-Brut par Doyard-Mahé Basé à Vertus, au sud de la Côte des Blancs, la famille Doyard-Mahé est dans l'univers du champagne depuis un siècle. Propriétaire de six hectares de chardonnay classés Premier Crus, la vigneronne Carole Doyard est l'arrière petite-fille de Maurice Doyard qui fut co-fondateur du CIVC (Comité Interprofessionnel du Vin de Champagne) en 1941. Représentant la quatrième génération, Carole a d'abord travaillé en cave avec son père dès 2005, alors qu'elle suivait des études en viticulture, puis en 2009, la direction de l'entreprise lui a été transmise. Six champagnes, un coteaux champenois et un ratafia sont élaborés par la maison, je vous présente ici la cuvée Désir, un Blanc de Blancs, établi en Extra-Brut.
Commentaire de la cuvée Désir - Extra-Brut - Doyard-Mahé :

Le nez est expressif et le crescendo aromatique particulièrement net :  macaron léger aux amandes, pain brioché et sensation de craie se succèdent jusqu'à l'aération qui offre quelques accents salins. La bouche est curieusement et agréablement gourmande pour un extra-brut, comme si le chardonnay de base était issu d'une année chaude (2015 ?). 
Les bulles sont encore jeunes et fougueuses en bouche, leur foisonnement installe l'amplitude et la texture crémeuse attendue tout en véhiculant les arômes initiaux perçus, de pâtisseries peu beurrées. 
Entre vivacité et justesse du dosage, on déguste finalement un champagne qui se démarque par son énergie, donc impeccable en apéritif, toutefois assez solide pour passer à table sur une entrée de ris de veau saisis au beurre salé ou un carpaccio de pétoncles si vous préférez le sel plus iodé ! 
Le champagne Doyard-Mahé est représenté au Canada par le Club de Vin et importateur Opimian (en importation privée au Québec).

Haut de page

31 août 2020 par Monsieur Bulles
Brut Nature par Joseph Perrier Elle va fêter ses 250 ans en 2025 et pourtant, la maison Joseph Perrier n'est pas la plus connue du grand public. Solide et respectée, elle est la dernière maison toujours installée dans l'ancienne capitale commerciale de la région, Châlons-en-Champagne. Au cours des 5 dernières années, la direction générale et la direction des caves ont été transmises à une nouvelle génération qui, pour mieux signaler un vent de renouveau, signe le premier Brut Nature de la famille. Verdict ?

Commentaire de la cuvée Brut Nature de Joseph Perrier :

Alors qu'on pourrait s'attendre à un champagne à la vivacité marquée étant donné la catégorie (Nature / 0 gr), on déguste un vin blanc à la vinosité blonde, construite par le temps. 
Le fruité blanc est net, toutefois légèrement confit (citron confit), gagné par des notes de poires pochées, puis de pêches après un certain temps dans le verre.
La texture est en harmonie avec cet ensemble aromatique mature, elle est onctueuse, illustrée par des perles nouées, longues en bouche.
Aucun accent pâtissier, ni même l'habituel caractère brioché des champagnes dans ce Brut Nature, juste un soupçon épicé qui englobe le volume crémeux. 
On perçoit un travail de patience mené en cave afin de trouver l'équilibre entre l'épanouissement et la fraîcheur conservée, afin d'obtenir une cuvée prête à boire au moment de sa commercialisation. 
Un champagne certes apéritif, que je préconise cependant en ouverture de table, sur un plat d'entrée où s'entremêlent poissons et fruits de mer.
En importation privée au Québec auprès de l'agence Vintage & Associés

Haut de page

6 août 2020 par Monsieur Bulles
service Comme pour les vins tranquilles, le temps marque le champagne qu'on garde en cave, chez soi. Car oui, le champagne est un vin qui se garde ! Et pour mieux vous conseiller de tenter l'expérience de laisser des bouteilles dans votre cellier, durant quelques années, voici une idée des saveurs que vous dégusterez plus tard...
Dans l'univers des vins effervescents et en particulier dans celui du champagne, on parle de Blanc de Blancs lorsque le vin comporte essentiellement du chardonnay et de Blanc de Noirs lorsque le vin comporte surtout du pinot noir et/ou du pinot meunier.  Si ces 2 catégories offrent évidemment deux palettes aromatiques et gustatives différentes, elles évoluent chacune de leur côté avec le temps qui passe et ce sont ces étapes que je vous présente ici, pour mieux apprécier la richesse du champagne. 
Sachant qu'en général, les bons champagnes non millésimés sont commercialisés 2 à 3 ans après leur élaboration, les fourchettes de durée mentionnées en tiennent compte.   

Blanc de Blancs: moins de 5 années après achat   

La robe sera de couleur ivoire à jaune très pâle aux reflets verts, le nez sera axé vers les fleurs blanches ou roses, les fruits blancs et jaunes acidulés et les notes herbacées. En bouche, l'acidité, la nervosité et la fraîcheur qui rappellent souvent le sel (minéralité) seront nettes et expressives. L'effervescence sera fougueuse ou aérienne.   

Blanc de Blancs: 5 ans à 9 ans après achat   

La robe présentera une couleur jaune or pâle, plus soutenu si le vin a connu un séjour en fût. Le nez sera axé sur les fruits blancs et jaunes très mûrs, quelques notes de fruits séchés se laissant facilement capter, un caractère qui rappelle le beurre frais et les pâtisseries feuilletées sera également perceptible. En bouche, l'acidité sera moins tranchante, toutefois décelable en finale de dégustation, le caractère de l'effervescence se fera plus charnel.   

Blanc de Blancs: au-delà de 9 ans après son achat.   

La robe présentera une couleur dorée aux reflets qui rappellent les nuances du bronze.  Le nez se montrera cuit ou grillé avec toutes les nuances également, en fonction de la nature de l'arôme perçu: pain, fruits, graines, noyau, pâtisseries, champignons, etc... En bouche, la texture sera ronde et enveloppante, elle pourra toujours être marquée par une fine acidité quand le vin sera de grande qualité. 

Blanc de Noirs: moins de 5 années après son achat  

La robe sera de couleur chair à jaune pâle aux reflets blonds, le nez sera axé vers l'anis, le fenouil, les feuilles d'arbustes, les baies rouges et les fleurs blanches. En bouche, l'acidité sera enrobée par la rondeur du vin. Les flaveurs pourront rappeler le thé aux fruits rouges, les agrumes confits, voire la réglisse. L'ensemble sera plus consistant que tendu, la texture sera accrocheuse.   

Blanc de Noirs: 5 ans à 9 ans après achat.     

Comme pour un Blanc de Blancs, la robe présentera une couleur jaune or pâle, plus soutenu si le vin a connu un séjour en fût. Le nez sera axé sur les fruits jaunes très mûrs, les petites baies rouges et les fruits secs tels que les amandes, les noisettes, voire les pistaches, ainsi que les céréales sucrées ou grillées. Si un caractère pâtissier se laisse saisir, il rappellera les tartes à la crème pâtissière et aux fruits blancs et les feuilletés peu beurrés. En bouche, les arômes seront légèrement toastés - plus blonds que bruns - ou cuits, la texture sera satinée et présentera une fine acidité dans son enveloppe.   

Blanc de Noirs: au-delà de 9 ans après son achat.   

La robe présentera une couleur dorée ou ambrée aux reflets qui rappellent les nuances du vermeil.  Le nez se montrera expressif, plus grillé que toasté, voire puissant et rappelant les eaux-de-vie. Les arômes seront légers ou marqués, souvent axés sur les fruits en compote, le miel, le sirop d'érable, les notes de  sous-bois, les feuilles mortes mouillées, les champignons, la torréfaction de grain. En bouche, la texture sera ronde et enveloppante, l'impression de plénitude et de gourmandise sera nette et longue.

Haut de page

11 jui. 2020 par Monsieur Bulles
Brut Réserve - Charles Heidsieck Trop longtemps occultée par la grande soeur Piper, la maison Charles Heidsieck renaît... La vie de Charles Heidsieck fut si pittoresque qu'elle fut portée au cinéma, incarnée par Hugh Grant ! Issu d'une famille allemande installée en Champagne depuis plusieurs décennies, il fonde sa maison en 1851 avec son beau-frère Ernest Henriot. Élégant, éduqué et ambitieux, il a su conquérir le marché de la jeune Amérique d'alors, puis celui de l'Europe de l'Est. Aujourd'hui propriété du groupe EPI, l'élaboration des vins a été confiée au chef de cave Cyril Brun en 2015 qui perpétue un style unique, illustré par des vins intenses et profonds.
Les amateurs d'histoire en sauront plus en cliquant sur ce lien.

12, allée du Vignoble  51100 Reims 
03 26 84 43 00 

Commentaire de la Cuvée Brut Réserve 

Expressif dès le premier nez, ce champagne présente un crescendo aromatique charmeur, évidemment intense après quelques minutes dans le verre : on perçoit d'abord des notes de biscuits sablés, des pêches chaudes, puis d'ananas grillé et enfin des toasts grillés blonds. 
Plus grillé, voire même épicé en bouche, il se montre très rond grâce à une effervescence crémeuse et longue. On y retrouve les saveurs initiales qui s'agitent sur les papilles, donnant envie d'en reprendre.
C'est un champagne charpenté, à la vinosité blonde et au contour délicatement minéral, un champagne de gourmand qui aime les bulles à table sur un plat où la pâte feuilletée beurrée ou les champignons poêlés seront les bienvenus. 
Une cuvée qui entre parmi les meilleurs « Brut Sans Année » des grandes maisons. 
67,50 $ au Québec / Code SAQ : 13677272

Haut de page

19 juin 2020 par Monsieur Bulles
meunier de v-a Installé à Courmas avec sa femme Catherine Cotelle, Cédric Vrain poursuit le travail de récoltant-vigneron amorcé par son père Gérard-Philippe dans les années 1980 (Augé étant le nom de sa mère). Modeste domaine familial, c'est en rachetant progressivement 1,5 hectares, que l'exploitation a pu atteindre aujourd'hui 6 hectares plantés : 4 hectares de pinot meunier, 1,5 hectares de pinot noir et 0,5 hectare de chardonnay. Bon an mal an, c'est autour de 20 000 bouteilles qui sont commercialisées.

Commentaire de la cuvée Tradition / 100% pinot meunier / Champagne Vrain-Augé : 


La particularité de cette cuvée est l'âge moyen des vignes de pinot meunier  sélectionnées : 70 ans ! 
Ce fameux pinot meunier longtemps négligé par les grandes marques de champagne qui préféraient la noblesse du pinot noir et du chardonnay, est devenu au tournant des années 2000, grâce à de petits récoltants comme les Vrain-Augé, le cépage renaissant, mieux analysé, mieux conduit, mieux promu. 
Une preuve ? Essayez de trouver une étiquette de champagne d'une grande marque - avant les années 1990 - affichant fièrement pinot meunier en façade ? Vous allez chercher longtemps...
Alors qu'il représente le 1/3 de la plantation de l'appellation, le pinot meunier a été considéré pendant des décennies comme une troisième épice dans la recette d'un plat : nécessaire, mais pas assez accrocheuse pour transcender les deux autres. 
Ce qui est faux, bien entendu, et c'est grâce à plusieurs vignerons du Massif de St Thierry ou d'autres, dans la Vallée de la Marne, sur des villages comme Oeuilly, Festigny, Cuisles, Baslieux, Passy ou Charly que le meunier est devenu une signature ! 
Parce qu'en y réfléchissant bien, qu'est-ce qui distingue le champagne de tous les autres mousseux dans le monde, en dehors de son sous-sol ?
Et oui... Le pinot meunier.

Et celui de Vrain-Augé - la cuvée Tradition - mérite justement d'être considéré comme une pépite qui présente les qualités premières du meunier : sa rondeur illustrée par des perles qui habillent vos papilles, son bouquet subtilement oxydatif comme un beurre fondant sur une tartine chaude et grillée, sa salinité certes plus minière que bretonne et enfin, sa finale aromatique de noisette qui donne envie de reprendre un verre. 
Bref, vous l'avez compris, le pinot meunier est ici bien servi par la famille Vrain-Augé et pour 58 $ au Québec, pourquoi s'en priver ?


pétanque au champagne
Pinot Meunier 100% disponible au Québec auprès de l'agence Divine Sélection à 58 $

Haut de page

4 avril 2020 par Monsieur Bulles
Esprit Couture La plus ancienne coopérative manipulante de Champagne, créée en 1921 à Aÿ, dispose de 750 hectares en approvisionnement grâce à 700 adhérents répartis dans toute la Champagne. Esprit Couture est une cuvée de prestige non millésimé (base 2006) élaborée par Sébastien Walasiak, chef de cave de la marque, qui sélectionne les meilleurs crus pour ce vin qui reste au moins 7 ans en cave avant commercialisation.

 
Description du vin :

Bouche gourmande et raffinée, notes d'anis et de brioche grillée comme celles déjà perçues au nez, un champagne qui se fait plus charnel que tendu semble avoir passé un premier cap d'évolution, son enveloppe encore axée sur les agrumes apporte toutefois la fraîcheur, voire une certaine minéralité de jeunesse. 
C'est un magnifique champagne, un grand vin blanc élaboré comme de la haute-couture qui accompagnera facilement un plat de volaille en sauce blanche ou un poisson à chair grasse.
Autour de 130 euros en Europe / 99,50 en SAQ / Code 13452989

Haut de page

30 mars 2020 par Monsieur Bulles
William Deutz et Amour de Deutz Deutz fait partie de ces maisons de champagne aussi discrètes que somptueuses, tant par l'image que par les étiquettes créées. C'est le joyau caché au coeur de l'écrin d'Aÿ. Certes, elle est passée de 500 000 à 2,2 millions de bouteilles commercialisées en vingt ans; pourtant, sa personnalité est restée la même: élégante, sobre, distinguée. La grande classe, quoi... Ne la cherchez pas en boîte de nuit ou sur une plage "tabloïdée", ne l'envisagez pas séduire les plate-formes électroniques ou les réseaux sociaux, Deutz charme parce qu'elle s'écrit encore sur le papier, parce qu'elle est à sa place dans les salons au parquet qui craque, parce qu'elle connaît les bonnes manières, les vraies... Ce n'est pas une mondaine du 21è siècle, c'est une mondaine du 19è siècle : elle n'est pas bling bling Deutz, elle est éduquée. Comme ses cuvées.
Deutz en un coup d'oeil : 

42 hectares en propriété 
200 hectares en approvisionnement dont 80 % en Grand Cru et Premier Cru
2,2 millions de bouteilles commercialisées annuellement
Aucune futaille pour l'élaboration des vins
Jusqu'à 40 % de vin de réserve "jeune" (max 3 ans) pour les cuvées non millésimées.

Deutz Brut Classic Brut :

Une cuvée symbole de fraîcheur et d'onctuosité qui présente toujours une grande pureté de fruit. Une trentaine de crus composent ce vin équitablement partagé des 3 cépages classiques de la Champagne. Assez fine dans son effervescence, elle est axée sur des flaveurs d'agrumes, de raisins mûrs, puis de fruits jaunes, rafraîchis par des notes de fenouil et de tisane mentholée. Ce n'est pas un champagne puissant, toutefois il présente une vinosité élégante, légèrement briochée. Toujours fiable et exquis quand on aime les champagnes au caractère printanier.

Deutz Brut Classic Brut Rosé :

Rosé d'assemblage, pimpant et léger, ce champagne offre des notes de petites baies rouges acidulées (groseilles, canneberges). L'effervescence est maîtrisée, les bulles sont de calibre moyen, elles terminent rapidement leur course en bouche avant d'offrir un volume aérien, très digeste. C'est un vin peu corsé, plus athlétique que charnu, que je préconise à l'apéritif.

Deutz Blanc de Blancs 2011 Brut :

Après environ 5 minutes d'aération, ce vin se présente comme un Chablis Grand Cru jeune où les notes calcaires cachent d'abord celles de fruits blancs, légèrement confits, pour mieux les offrir ensuite en bouche. L'effervescence foisonne, à la fois légère et tapissante, c'est elle qui rappelle qu'on est en Champagne, tandis que les saveurs nous guident définitivement vers Beaune. Somptueux tout simplement.

Deutz Amour de Deutz 2007 Brut :

Nez particulièrement expressif qui rappelle le pain de mie grillé blond, le croissant frais, puis les épices indiennes après quelques minutes dans le verre. Les mêmes saveurs avec le même crescendo se laissent capter en bouche au sein d'une effervescence aérienne qui, finalement, apporte de l'équilibre à un ensemble plus beurré que tendu. 
Une très fine note de citron apparaît quand même en finale, elle nous rappelle le chardonnay de ce champagne qui semble avoir amorcé une première évolution. Superbe à consommer aujourd'hui, il devrait pouvoir se glisser sur les clayettes jusque 2022.

Deutz Amour de Deutz 2007 Rosé Brut :

Le deuxième millésime déclaré de cette cuvée - le premier était le 2006 - se montre aussi discret au nez que loquace en bouche. On devine des notes de pain grillé au nez, elles sont nettes et franches une fois le vin en bouche. 
Puis, l'acidité de petites baies rouges se laissent occulter par des parfums de pain d'épices; on plonge alors dans des saveurs moyen-orientales pour revenir, en finale, sur des parfums plus classiques, plus champenois où les pâtisseries avec du chocolat blanc se présentent. 
Ce champagne a le charme déroutant des grands rosés expressifs dans le bouquet et élégant dans le comportement.
Amour Rosé 2007
Cuvée Classic Brut disponible au Québec à 60,50 $ / toutes les autres cuvées mentionnées sont disponibles en fonction du marché de la SAQ.

Haut de page

20 fév. 2020 par Monsieur Bulles
eminence de p.berthelot Descendant d'Émile Berthelot qui démarra son exploitation viticole en 1884 en vendant son raisin aux maisons champenoises, Arnaud Berthelot élabore aujourd'hui ses propres cuvées comme son grand-père, qui fut le premier à déposer le nom de la famille. Avec sa femme Valérie Saintot, ils exploitent 16 hectares de vignes autour sur Dizy, Dormans, Avenay, Aÿ et Bisseuil. Majoritairement issus de chardonnay et de pinot noir, les vins d'assemblage de récoltes passent au moins 4 années en cave. Éminence est la cuvée où domine le pinot noir (2/3) associé à du chardonnay.
Commentaire de la cuvée Éminence Brut de Paul Berthelot :

Le premier nez est expressif, axé vers les fruits jaunes très mûrs, donnant l'impression d'un champagne âgé, puis, à l'aération du verre, des notes de fenouil, voire de réglisse se laissent percevoir et une fraîcheur, plus champenoise, apparaît. 

On déguste un champagne robuste à la vinosité blonde qui rappelle quelques céréales grillées. 
Les fruits jaunes initiaux retrouvent leur place, se précisent même en notes de pommes au four. L'enveloppe du vin rappelle le zeste de citron.

Une Éminence qui doit passer par la table pour mieux se faire apprécier avec un plat où la pâte feuilletée sera de mise : vol-au-vent, quiche lorraine, tourte aux champignons, etc...
Indisponible au Québec jusqu'à aujourd'hui... Autour de 30 euros

Haut de page

10 fév. 2020 par Monsieur Bulles
Cuvée Charles Brut de Charles Collin Il a été quelques années en importation privée, le voici sur les clayettes officielles à un prix très abordable. Cette cuvée nommée Charles est élaborée au sud de l'appellation, dans la Côte des Bar où domine le pinot noir. Ici, ce dernier compose 80 % de l'assemblage avec le chardonnay. Charles Collin est une coopérative qui regroupe autour de 140 adhérents possédant environ 400 hectares. 2,5 millions de bouteilles dorment dans les caves de la marque qui vend 400 00 bouteilles par année.


Commentaire de la cuvée Charles Brut - Champagne Charles Collin :


J'ai laissé le verre respirer quelques minutes, car le vin était peu expressif. Se dégagent alors d'agréables notes de pain grillé blond, voire de biscuit au sucre roux, derrière des accents de fruits jaunes très mûrs. 
Ce sont ces derniers qu'on retrouve dès l'attaque en bouche au sein d'une matière à la fois riche et pimpante : des bulles nouées et persistantes qui transportent la fraîcheur du sud de l'appellation... 
On déguste un champagne davantage marqué par le fruit que la minéralité, plus biscuité que tranchant, fidèle au pinot, indéniablement construit pour la table (en tête-à-tête?) ou un apéritif gourmand. 
Dans tous les cas, parfaitement équilibré de l'attaque à la finale. 
collin etiquette
54,75 $ / code SAQ 13212109

Haut de page

Page précédent
Recherche d'articles
Par mois
Articles sur les champagnes (228)
Articles sur les autres bulles (300)
Les dégustations horizontales (3)
Les dégustations verticales (1)
© 2020 monsieurbulles.com, Guénaël Revel poc communications Annoncez sur MonsieurBulles.com