Et si le Prosecco Rosé était bientôt lancé ?

1 fév. 2019 par Monsieur Bulles
Château San Salvatore à Susegana (Treviso) Parce qu'en effet, le Prosecco Rosé, ça n'existe pas. Pas encore. Même si je l'entends parfois proposer au client d'une table en restaurant, alors qu'on va lui servir un Spumante Rosé, sans doute élaboré par une maison qui fait du Prosecco. Bref, la demande du vin rosé effervescent est tellement forte actuellement dans le monde qu'il serait opportun aux élaborateurs de Trévise d'en élaborer au plus vite... Et j'ose écrire ici, qu'avant la fin de cette année 2019, les Friuli-Vénitiens lanceront du Prosecco Rosé ! Mais avec quels cépages ?
La DOC Prosecco n'autorise aujourd'hui qu'un seul cépage noir : le pinot noir qui peut intervenir jusqu'à 15 %, s'il est vinifié en blanc.

Il pourrait donc être employé pour colorer le vin et le transformer en rosé.
Toutefois, le pinot noir n'est pas, pour ainsi dire, un cépage local...

Et si le raboso, cépage noir très ancien et typiquement local (Piave et Conegliano) était ce nouveau cépage autorisé dans l'élaboration d'un futur Prosecco Rosé. 
Ce dernier n'en serait que plus authentique, non ?

Certes, il y a tous les cépages autorisés de l'appellation régionale Valpolicella, mais leur introduction dans le cahier des charges du Prosecco engendrerait des soucis...

On parie pour le raboso ?
Paysage vénitien
Recherche d'articles
Par mois
Articles sur les champagnes (213)
Articles sur les autres bulles (290)
Les dégustations horizontales (3)
Les dégustations verticales (1)
© 2019 monsieurbulles.com, Guénaël Revel poc communications Annoncez sur MonsieurBulles.com