Corona blocus, journal d'un citoyen cloisonné chez lui / Billet 20

12 avril 2020 par Monsieur Bulles
B de B Nature de De Telmont Au jour le jour ou à la semaine, je tiens ce journal un peu spécial, d'une période particulière dans une époque qui va entrer dans l'histoire. Comme toutes les époques, certes. Sauf que la porte d'entrée de celle-ci est unique. La planète a connu des pandémies. Toutes rapportées avec des chiffres sans doute erronés. La pandémie actuelle est une pandémie 2.0. Vécue à la minute sur tous les écrans. Impressionnante, terrifiante et fascinante. Plus seulement commentée par les savants. Commentée par l'humanité entière. Commentée par un humain confiné dans son bureau. Con fini peut-être... Simplement pour vivre. Pour continuer de vivre.
 9 avril 2020 / 10 avril 2020 / 11 avril 2020 / 12 avril 2020 : la fin de semaine pascale  

Avant le coronavirus, 
la planète s'ouvre à tous, la planète communique, mais personne ne s'écoute. 
Pendant le coronavirus, 
la planète se confine, la planète communique, mais tout le monde s'évite. 
Après le coronavirus, 
la planète se libère, la planète communique, l'humanité va-t-elle se souvenir ?

Covid en mars, année scolaire tronquée. 
Covid en avril, cabane à sucre en photo. 
Covid en mai, bel été cloisonné ! 
Covid en juin, rentrée scolaire 2.0. 
Covid en juillet, été indien sans randonnée. 
Covid en août, Halloween à huis-clos. 
Covid en septembre, dinde de l'Action à digérer... 
Covid en octobre, Noël avec ou sans cadeaux ? 
Covid en novembre, Nouvel an mal barré. 
Covid en 2020, 2021 métro boulot dodo ?  

Reprise de l'école en mai dit le ministre Legault. 
Première erreur de com mal corrigée, mal assumée. 
Silence et horreur en CHSLD. La fois de trop ? 
Énième négligence cachée, toujours non sanctionnée.  

Je vais le prendre âcre et noir, comme l'année. 
Juste un oeuf en chocolat, s'il vous plaît.  

Le syllogisme du printemps 2020 : 

Il faut une pandémie pour que la planète mange et boive « local ». 
Or l'illustration de la mondialisation est l'existence d'une pandémie. 
Donc manger et boire local est l'illustration de la mondialisation !  


États-Unis d'Amérique : plus de 20 000 décès de la Covid. 
Donald Trump : « le pays va mieux. On retire des lits, certains hôpitaux se vident.»

Nicaragua sans corona, 
Nicaragua sans Ortega 
Dans les rues, le peuple se lâche, 
Quelque part, l'homme d'état se cache. 
Il a libéré 1700 détenus, 
Du pain béni pour le coronavirus  

Les télévangélistes perpétuent l'exploitation de la naïveté : 
"Entre le code de ta VISA, touche l'écran de télé, tu seras sauvé." 
Comme toujours depuis 2000 ans, les religions profitent de la misère. 
Une autre pandémie et peut-être qu'un jour, l'homme écoutera la terre.    

Himalaya. Avant pour le voir, fallait le monter. 
Himalaya. Maintenant pour le voir, suffit de regarder.  

Printemps 2020, le confinement forcé,
En famille, on apprend la sédentarité.
Été 2020, les vacances espérées. 
En famille. Ah bon ? Et pourquoi pas séparé ?  

Et pour l'agneau pascal, t'as sorti quoi ? 
Pour l'apéro, le Blanc de Blancs de De Telmont 
Non dosé, pâtissier, à la fois vif et rond. 
Et pour le plat principal #restonschezsoi ? 
J'ai puisé dans la cave, un vieux rouge abordable. 
Un Faugères 99, on passe à table ? 
C'est la cuvée Closeraie de Sylva Plana. 
Grenache, mourvèdre, carigan et syrah. 
Soyeux, juste assez animal, aujourd'hui mature. 
Je le passe en carafe, il a beaucoup d'allure. 
Allez, on fait comme tout le monde, on soigne son look, 
Et on s'affiche avec la bouteille sur facebook !
sylva plana la closeraie 1999 faugeres
Champagne De Telmont représenté en importation privée au Québec par l'agence Vinipassion / Faugères Sylva Plana en IP au Québec représenté par l'agence Vitis
Recherche d'articles
Par mois
Articles sur les champagnes (224)
Articles sur les autres bulles (300)
Les dégustations horizontales (3)
Les dégustations verticales (1)
© 2020 monsieurbulles.com, Guénaël Revel poc communications Annoncez sur MonsieurBulles.com