24 avril 2020 par Monsieur Bulles
La favorite 2002 Rhum de Martinique Au jour le jour ou à la semaine, je tiens ce journal un peu spécial, d'une période particulière dans une époque qui va entrer dans l'histoire. Comme toutes les époques, certes. Sauf que la porte d'entrée de celle-ci est unique. La planète a connu des pandémies. Toutes rapportées avec des chiffres sans doute erronés. La pandémie actuelle est une pandémie 2.0. Vécue à la minute sur tous les écrans. Impressionnante, terrifiante et fascinante. Plus seulement commentée par les savants. Commentée par l'humanité entière. Commentée par un humain confiné dans son bureau. Con fini peut-être... Simplement pour vivre. Pour continuer de vivre.
23 avril 2020 

Torrent d'absurdité et de méchanceté... 
Les réseaux sociaux donnent la parole aux frustrés. 
On cogne sur l'éducation et la santé. 
Les corbeaux d'aujourd'hui n'emploient plus le papier, 
Depuis toujours la sottise et la fatuité, 
Comme les mouches à la merde, s'accrochent à la lâcheté. 

Les enseignants ne craignent pas une rentrée en mai, 
Ils pensent au bien-être de vos enfants bousculés, 
Égarés, que vous oubliez d'éduquer. 
Leurs salaires sont aussi maigres que vos idées 
Et leur congé actuel n'est pas payé, mais forcé. 
L'oisiveté de votre été est indigne de leur gré.  

L'instruction est une richesse que vous négligez, 
La culture est une valeur que vous méprisez. 
Montrer du doigt la médecine est plus risqué, 
Elle combat l'inconnu, précède l'éternité.  
L'amertume est plus légère sur votre clavier, 
On est prudent et duplice avec les geôliers.  

Défoulez-vous sur l'éducation et la santé. 
La première rend possible la seconde, vous le saviez ? 
Continuez d'alimenter la cupidité, 
L'ignorance coule dans vos tweets de confinés. 
C'est lorsqu'on est dans le couloir des covidés 
Qu'un professeur du primaire habite notre passé 
Et qu'il est trop tard pour remercier l'infirmier. 
Liée à la santé, l'éducation est une panacée.
Boisé, douceur et profondeur du 2002 du Rhum agricole La Favorite (Martinique AOC), il faut au moins cela pour digérer les énormités qui se répandent sur les réseaux de plus en plus asociaux...

Haut de page

22 avril 2020 par Monsieur Bulles
tenuta gugi ripasso Au jour le jour ou à la semaine, je tiens ce journal un peu spécial, d'une période particulière dans une époque qui va entrer dans l'histoire. Comme toutes les époques, certes. Sauf que la porte d'entrée de celle-ci est unique. La planète a connu des pandémies. Toutes rapportées avec des chiffres sans doute erronés. La pandémie actuelle est une pandémie 2.0. Vécue à la minute sur tous les écrans. Impressionnante, terrifiante et fascinante. Plus seulement commentée par les savants. Commentée par l'humanité entière. Commentée par un humain confiné dans son bureau. Con fini peut-être... Simplement pour vivre. Pour continuer de vivre.
22 avril 2020  

La température au Québec qui redescend au-dessous de zéro, 
Heureusement Greta Thunberg nous réchauffe avec une vidéo. 
C'est le jour de la terre, il y a urgence s'époumonent les écolos. 
C'est plutôt l'année de l'univers : on met les compteurs à zéro ? 

Prévisions désastreuses pour les transports aériens. 
Bientôt le recyclage et la mode des châteaux de cartes à points ! 
Prévisions heureuses pour les fabricants de maillots de bain. 
Bientôt le retour des traversées en paquebots, en brigantins. 

Serge Chapleau inspiré ce matin, un dessin vaut mille mots. 
Mon inspiration du soir se dessinera au Ripasso. 
Celui de la Tenuta Gugi fleure bon les bigarreaux, 
Le Valpolicella adoucira toujours les maux...
Ripasso Superiore della Valpolicella 2017 - Tenuta Gugi - Importation privée au Québec auprès de l'agence PF / 30,75 $

Haut de page

21 avril 2020 par Monsieur Bulles
rebel lia Au jour le jour ou à la semaine, je tiens ce journal un peu spécial, d'une période particulière dans une époque qui va entrer dans l'histoire. Comme toutes les époques, certes. Sauf que la porte d'entrée de celle-ci est unique. La planète a connu des pandémies. Toutes rapportées avec des chiffres sans doute erronés. La pandémie actuelle est une pandémie 2.0. Vécue à la minute sur tous les écrans. Impressionnante, terrifiante et fascinante. Plus seulement commentée par les savants. Commentée par l'humanité entière. Commentée par un humain confiné dans son bureau. Con fini peut-être... Simplement pour vivre. Pour continuer de vivre.
21 mars 2020 

Le masque est à la mode ce printemps, 
Celui qui tire la gueule, celui qui la cache. 
On le porte finalement où, pourquoi et quand ? 
Y'a-t-il vraiment un médecin qui le sache ? 
Visage barré et regard méfiant, 
On se lasse des précautions qu'on nous rabâche.  

On retient son souffle, 
Les deux grands blonds s'entretiennent... 
Sur les bougies un souffle, 
Celui de la nonagénaire reine. 
Le Missouri s'essouffle, 
Cherche des chinoiseries vaines... 

La curieuse saison pousse à la rébellion, 
Ça tombe bien, c'est également son nom. 
Celui de ce rouge d'Utiel Requena, 
Élaboré par Vegalfaro, le Rebel Lia. 
Du soleil dans le verre pour 19 dollars ! 
Laissez-vous gagner par l'Espagne ce soir...      
Vegalfaro Rebel Lia Requena 2018 / 18,45 $ / Code SAQ 13623493 / Agence Bénédictus

Haut de page

20 avril 2020 par Monsieur Bulles
champs de florence 2019 Au jour le jour ou à la semaine, je tiens ce journal un peu spécial, d'une période particulière dans une époque qui va entrer dans l'histoire. Comme toutes les époques, certes. Sauf que la porte d'entrée de celle-ci est unique. La planète a connu des pandémies. Toutes rapportées avec des chiffres sans doute erronés. La pandémie actuelle est une pandémie 2.0. Vécue à la minute sur tous les écrans. Impressionnante, terrifiante et fascinante. Plus seulement commentée par les savants. Commentée par l'humanité entière. Commentée par un humain confiné dans son bureau. Con fini peut-être... Simplement pour vivre. Pour continuer de vivre.
18 avril 2020

Les anti-confinements manifestent à présent ! 
À votre avis, dans quel pays ? Ben oui, évidemment ! 
Encouragés de plus à sauver le deuxième amendement, 
À porter une arme et partir en campagne, comme le président. 

Sur tous les écrans One world together at home. 
Quelques tours de chants distrayants, un peu de baume. 
Les vedettes s'affichent chez elles, chantent et prennent la pause.
Prosélytisme passager d'un monde remis en cause.  

19 avril 2020 

Frénésie de rattrapage des téléséries. 
On pitonne, on compare, on s'abonne à Netflix. 
On s'échange des commentaires, des avis, 
Les écrans brûlent les yeux à heure fixe. 

La cave descend plus vite que je ne la descends. 
Les bouchons sautent, ça devient indécent. 
Pourquoi attendre, celle-là aussi on pourrait l'ouvrir ? 
T'as raison, cette période fera partie des souvenirs.  

20 avril 2020 

Additionnez discipline et engagement, 
Dirigés comme les couleurs d'une marque, 
Et l'on obtient le progressif déconfinement  
De l'Allemagne et du Danemark. 

Premier rosé de cloisonnement ce soir. 
On encourage le Québec et son terroir, 
100 % seyval du Champs de Florence 
Flirterait presque avec un Côtes de Provence.
14,55 $ / Code SAQ 741702 / Domaine du Ridge / Champs de Florence (seyval noir 100%)

Haut de page

17 avril 2020 par Monsieur Bulles
fromages et bulles du Qc Au jour le jour ou à la semaine, je tiens ce journal un peu spécial, d'une période particulière dans une époque qui va entrer dans l'histoire. Comme toutes les époques, certes. Sauf que la porte d'entrée de celle-ci est unique. La planète a connu des pandémies. Toutes rapportées avec des chiffres sans doute erronés. La pandémie actuelle est une pandémie 2.0. Vécue à la minute sur tous les écrans. Impressionnante, terrifiante et fascinante. Plus seulement commentée par les savants. Commentée par l'humanité entière. Commentée par un humain confiné dans son bureau. Con fini peut-être... Simplement pour vivre. Pour continuer de vivre.
16 avril 2020  

Curieuse période de rangement et d'époussetage, 
Souvent repoussée, aujourd'hui chronophage. 
Un catalogue d'exposition retrouvé, 
Edward Hopper en 2012 au Grand Palais 
Peintre des solitudes, étrange coïncidence 
Dans ces moments de confinement par excellence... 

La fameuse courbe gouvernementale ondule 
Comme les espoirs d'Horacio, le héros qu'on adule. 
Horizontale, exponentielle ou sinusoïdale,  
On y voit pour l'instant et surtout l'interprétable, 
L'assurance d'être rassurer chaque matin 
Passe par l'émotion des mots de chaque médecin. 

Les mouroirs de notre civilisation font des morts. 
On s'en étonne, on s'offusque, on s'apitoie sur le sort. 
N'est-ce pourtant pas le choix de notre société ? 
D'abandonner, de laisser crever ses aînés ? 
Hier, au coeur du foyer familial, une chambre devenait leur abbatiale. 
Aujourd'hui, grâce et non pas à cause de la tragédie, 
Va-t-on revoir nos priorités, sans cupidité, avec empathie ? 

17 avril 2020 

Le chanteur s'en est allé, laissant sur le sable 
Un prénom, des mots bleus, des impérissables. 
Le vieux qui lisait des romans d'amour aussi... 
Le Chili est en deuil, tous à vos livres, merci Luis.   

Milieu d'avril politique agité sur les estrades. 
La désinformation claironne, la probité tombent en rade. 
Barrette s'obstine et signe, mais n'endosse pas quand c'est vilain. 
Legault fait amende honorable, assume et gagne des points. 
Masque obligatoire dans les transports aériens au Canada. 
On va se marrer avec le niqab, l'hidjab ou la burka. 
Une énième fin de semaine entre quatre murs. 
Pas grave, c'est en famille qu'on vit l'aventure. 
Sur facebook au quotidien, on se voit dans une heure ? 
Simplicité, fromage et bulles du Québec à l'honneur !

Haut de page

15 avril 2020 par Monsieur Bulles
vidal de rougemont Au jour le jour ou à la semaine, je tiens ce journal un peu spécial, d'une période particulière dans une époque qui va entrer dans l'histoire. Comme toutes les époques, certes. Sauf que la porte d'entrée de celle-ci est unique. La planète a connu des pandémies. Toutes rapportées avec des chiffres sans doute erronés. La pandémie actuelle est une pandémie 2.0. Vécue à la minute sur tous les écrans. Impressionnante, terrifiante et fascinante. Plus seulement commentée par les savants. Commentée par l'humanité entière. Commentée par un humain confiné dans son bureau. Con fini peut-être... Simplement pour vivre. Pour continuer de vivre.
15 avril 2020

Les mêmes programmes en boucle sur tous les réseaux, 
Et souvent une sélection des plus idiots. 
Télé-réalité, soupers filmés, couple OD 
Bronzé, tatoué, on se prend pour une célébrité. 

Des tablettes de chocolat sautent sur des matelas, 
Aux USA, on les appelle soldats ninjas. 
Pas seulement confiné, alimenté de vide, 
On est au cirque cathodique grâce au covid. 

Les débats sont rares, les sujets dérapent, 
Affolent les compteurs, ne tiennent aucun cap. 
On retient la polémique, on oublie le thème. 
Mais qu'importe l'expérience, à tous vents je sème. 

Trump confond la loi suprême du pays.
Y'a-t-il un co-pilote dans le cockpit ? 
« Quand quelqu'un est président des Etats-Unis, l'autorité est totale.» 
Puissant et inquiétant Donald qui fait rimer dictatorial et légal. 

J'ai bien aimé la rondeur et les arômes de miel. 
On finit la bouteille devant La Casa de Papel ? 
Tu veux dire on finit la quatrième saison ? 
Oui. Avec le Vidal du Coteau Rougemont.


Vidal Réserve 2017 / Coteau Rougemont / Code SAQ 12862951 / 22,65 $

Haut de page

14 avril 2020 par Monsieur Bulles
celebris 2002 Au jour le jour ou à la semaine, je tiens ce journal un peu spécial, d'une période particulière dans une époque qui va entrer dans l'histoire. Comme toutes les époques, certes. Sauf que la porte d'entrée de celle-ci est unique. La planète a connu des pandémies. Toutes rapportées avec des chiffres sans doute erronés. La pandémie actuelle est une pandémie 2.0. Vécue à la minute sur tous les écrans. Impressionnante, terrifiante et fascinante. Plus seulement commentée par les savants. Commentée par l'humanité entière. Commentée par un humain confiné dans son bureau. Con fini peut-être... Simplement pour vivre. Pour continuer de vivre.
13 avril 2020 

Une autre semaine et la pluie dehors 
Lundi Pascal, la maison dort encore. 
Odeur de café, de pain grillé, 
Sur la table avec le beurre salé 
Les vestiges du chocolat de la veille, 
Des oeufs, une poule, un lapin sans oreilles 

Un ordi qui s'allume, un cell qui vibre, 
Connexion sur l'illusion d'être libre 
Des écrans qu'on ouvre comme des fenêtres 
Sur des rues vides, remplies de spectres, 
Retour à la réalité, au point de presse, 
À la litanie citoyenne qui oppresse. 

Pour ce soir, on a prévu quoi pour l'apéro ? 
Pour ce soir, pas de 2.0, juste de l'eau. 
On finit les restes, il y a encore de l'agneau. 
T'as vu, il va neiger. Il avait raison Vigneault.   

14 avril 2020  

Tout le monde a sa recette de biscuit,  
de pain, de poulet, de gâteau aux fruits 
Tout le monde affiche sa plus belle photo. 
Les plus doués apparaissent en vidéo. 
Esclave d'instagram, prisonnier de nos ego. 
Un 21ème siècle au comportement d'ado. 

Pendant ce temps-là, au Burundi, 
Le championnat de foot se poursuit ! 
Deux mondes, deux façons de voir la vie. 
Ici l'ordi, là-bas les grigris.  

Ça y est, c'est parti, ça va fermer à tout va. 
Le dépanneur du coin, l'épicerie y songent. 
Un restaurant ici, un bar là-bas. 
Regarde, même « Chez Roger » jette l'éponge !  
Alors en l'honneur de cette institution de mon quartier, 
Ben oui, maintenant vous le savez, j'habite à côté. 
Après 48 heures sans champagne, j'ouvre cette unique cuvée, 
Parmi les meilleures, la Célébris 2002 de Gosset !
Gosset Grande Réserve Brut disponible en SAQ à 74,75 $ Code 10839619 / Célébris non disponible

Haut de page

12 avril 2020 par Monsieur Bulles
B de B Nature de De Telmont Au jour le jour ou à la semaine, je tiens ce journal un peu spécial, d'une période particulière dans une époque qui va entrer dans l'histoire. Comme toutes les époques, certes. Sauf que la porte d'entrée de celle-ci est unique. La planète a connu des pandémies. Toutes rapportées avec des chiffres sans doute erronés. La pandémie actuelle est une pandémie 2.0. Vécue à la minute sur tous les écrans. Impressionnante, terrifiante et fascinante. Plus seulement commentée par les savants. Commentée par l'humanité entière. Commentée par un humain confiné dans son bureau. Con fini peut-être... Simplement pour vivre. Pour continuer de vivre.
 9 avril 2020 / 10 avril 2020 / 11 avril 2020 / 12 avril 2020 : la fin de semaine pascale  

Avant le coronavirus, 
la planète s'ouvre à tous, la planète communique, mais personne ne s'écoute. 
Pendant le coronavirus, 
la planète se confine, la planète communique, mais tout le monde s'évite. 
Après le coronavirus, 
la planète se libère, la planète communique, l'humanité va-t-elle se souvenir ?

Covid en mars, année scolaire tronquée. 
Covid en avril, cabane à sucre en photo. 
Covid en mai, bel été cloisonné ! 
Covid en juin, rentrée scolaire 2.0. 
Covid en juillet, été indien sans randonnée. 
Covid en août, Halloween à huis-clos. 
Covid en septembre, dinde de l'Action à digérer... 
Covid en octobre, Noël avec ou sans cadeaux ? 
Covid en novembre, Nouvel an mal barré. 
Covid en 2020, 2021 métro boulot dodo ?  

Reprise de l'école en mai dit le ministre Legault. 
Première erreur de com mal corrigée, mal assumée. 
Silence et horreur en CHSLD. La fois de trop ? 
Énième négligence cachée, toujours non sanctionnée.  

Je vais le prendre âcre et noir, comme l'année. 
Juste un oeuf en chocolat, s'il vous plaît.  

Le syllogisme du printemps 2020 : 

Il faut une pandémie pour que la planète mange et boive « local ». 
Or l'illustration de la mondialisation est l'existence d'une pandémie. 
Donc manger et boire local est l'illustration de la mondialisation !  


États-Unis d'Amérique : plus de 20 000 décès de la Covid. 
Donald Trump : « le pays va mieux. On retire des lits, certains hôpitaux se vident.»

Nicaragua sans corona, 
Nicaragua sans Ortega 
Dans les rues, le peuple se lâche, 
Quelque part, l'homme d'état se cache. 
Il a libéré 1700 détenus, 
Du pain béni pour le coronavirus  

Les télévangélistes perpétuent l'exploitation de la naïveté : 
"Entre le code de ta VISA, touche l'écran de télé, tu seras sauvé." 
Comme toujours depuis 2000 ans, les religions profitent de la misère. 
Une autre pandémie et peut-être qu'un jour, l'homme écoutera la terre.    

Himalaya. Avant pour le voir, fallait le monter. 
Himalaya. Maintenant pour le voir, suffit de regarder.  

Printemps 2020, le confinement forcé,
En famille, on apprend la sédentarité.
Été 2020, les vacances espérées. 
En famille. Ah bon ? Et pourquoi pas séparé ?  

Et pour l'agneau pascal, t'as sorti quoi ? 
Pour l'apéro, le Blanc de Blancs de De Telmont 
Non dosé, pâtissier, à la fois vif et rond. 
Et pour le plat principal #restonschezsoi ? 
J'ai puisé dans la cave, un vieux rouge abordable. 
Un Faugères 99, on passe à table ? 
C'est la cuvée Closeraie de Sylva Plana. 
Grenache, mourvèdre, carigan et syrah. 
Soyeux, juste assez animal, aujourd'hui mature. 
Je le passe en carafe, il a beaucoup d'allure. 
Allez, on fait comme tout le monde, on soigne son look, 
Et on s'affiche avec la bouteille sur facebook !
sylva plana la closeraie 1999 faugeres
Champagne De Telmont représenté en importation privée au Québec par l'agence Vinipassion / Faugères Sylva Plana en IP au Québec représenté par l'agence Vitis

Haut de page

8 avril 2020 par Monsieur Bulles
antidote 2018 Au jour le jour ou à la semaine, je tiens ce journal un peu spécial, d'une période particulière dans une époque qui va entrer dans l'histoire. Comme toutes les époques, certes. Sauf que la porte d'entrée de celle-ci est unique. La planète a connu des pandémies. Toutes rapportées avec des chiffres sans doute erronés. La pandémie actuelle est une pandémie 2.0. Vécue à la minute sur tous les écrans. Impressionnante, terrifiante et fascinante. Plus seulement commentée par les savants. Commentée par l'humanité entière. Commentée par un humain confiné dans son bureau. Con fini peut-être... Simplement pour vivre. Pour continuer de vivre.
8 avril 2020 

Les cheveux longs seront à la mode cet été
Quoiqu'en s'amusant au coiffeur improvisé
Il y aura la boule à zéro du confiné ! 

Bernie cède la place à Joe.
La gauche démocrate prend l'eau. 

Si le crachat devient un crime poursuivi en justice 
Nos gamins dans les écoles pourraient être des récidivistes... 

Finalement, quand on est Québécois, on se console 
La province n'est pas tombée dans le piège de l'alcool.

De la covid, j'aurais aimé vous présenter la thériaque. 
Des angoisses de la période, voici au moins un antidote. 
Une originalité de la Loire, pas un Malbec du Lot. 
Le juste fruité qu'il faut, pourquoi pas pour l'agneau de Pâques...
Antidote 2018 / Malbec / 12 $ / Code 13998172 / représenté par Mark Anthony au Québec

Haut de page

7 avril 2020 par Monsieur Bulles
clément Au jour le jour ou à la semaine, je tiens ce journal un peu spécial, d'une période particulière dans une époque qui va entrer dans l'histoire. Comme toutes les époques, certes. Sauf que la porte d'entrée de celle-ci est unique. La planète a connu des pandémies. Toutes rapportées avec des chiffres sans doute erronés. La pandémie actuelle est une pandémie 2.0. Vécue à la minute sur tous les écrans. Impressionnante, terrifiante et fascinante. Plus seulement commentée par les savants. Commentée par l'humanité entière. Commentée par un humain confiné dans son bureau. Con fini peut-être... Simplement pour vivre. Pour continuer de vivre.
7 avril 2020

Comme un enfant TDAHaché, Il est fâché 
La faute à l'Organisation Mondiale de la Santé 
Donald a perdu le mode d'emploi de son pays 
L'avait-il seulement lu, l'avait-il seulement appris ? 
Dans la cour d'école, il accuse son copain bridé 
Celui qui a une plus grosse maison. 
Dans la cour d'école, il y a les autres écoliers, 
Ceux qui cherchent aussi un plan, des pions. 
Ils aimeraient tous jouer aux supers héros. 
Porter un masque, entrer dans l'histoire, trouver les mots. 
Mais leurs deux copains n'aiment pas la récréation 
Au jeu de la terre, ils préfèrent celui du pognon. 
Le professeur OMS les a pourtant prévenus. 
Au jeu de la nature, tout le monde l'aura dans le...  

Au Québec, le mot à la mode depuis 2 semaines, c'est sommet. 
On doit l'atteindre parce qu'après, paraît qu'on respire avec le nez.  
Curieusement, j'ai toujours vu l'homme viser de nouveaux sommets. 
J'espère que Legault et sa bande ont prévus d'éventuels harnais.
 
Ce soir, je m'envole 
Direction Martinique 
Rhum agricole ! 
Ce soir, on se détend 
Souvenir exotique 
XO par Clément !
Cuvée Spéciale XO par Clément / Rhum de Martinique / non disponible au Québec

Haut de page

Recherche d'articles
Par mois
Articles sur les champagnes (224)
Articles sur les autres bulles (300)
Les dégustations horizontales (3)
Les dégustations verticales (1)
© 2020 monsieurbulles.com, Guénaël Revel poc communications Annoncez sur MonsieurBulles.com