13 fév. 2019 par Monsieur Bulles
Grenache Attention, ce vin rouge est arrivé chez nous en petite quantité, il n'y en aura pas pour tout le monde... L'appellation Manchuela est au coeur de la Castille La Mancha, en Espagne, et depuis quelques années, les vins de cette contrée, y sont moins ou nullement boisés, plus frais, plus souples, orientés sur le travail d'un seul cépage. Le grenache de Altolandon est à ce titre, exemplaire. Aussi rouge qu'un coeur amoureux, je vous invite à le découvrir cette semaine, pour mieux le réessayer autour d'un barbecue dans 3 mois, si vous pensez à l'acheter à la caisse !
Commentaire de dégustation :

On sent le soleil, on sent la chaleur des vendanges dès l'attaque en bouche et pourtant, l'alcool ne vient pas brûler le fruité rouge particulièrement frais et expressif, qui rappelle les cerises, les groseilles et l'acidité des graines de grenades. 
Bref, si vous aimez la confiture de fruits rouges, ce vin devrait vous combler, car le grenache ici proposé n'est pas lourd, offrant même un caractère floral en finale de dégustation qui, lié à une texture plus souple que grasse, pourrait s'accorder à une darne de thon avec une sauce à base de tomates.
Les carnassiers qui aiment la viande rouge auront, aussi, beaucoup de plaisir, sans casser la tirelire !Mils Historias
17,85 $ / Code SAQ : 13794111 / Vin Bio
6 fév. 2019 par Monsieur Bulles
Syrah 2016 Aconcagua Costa d'Errazuriz Je vais être honnête : le côté végétal des vins chiliens m'a toujours contrarié. On reconnaîtrait presque les vins rouges du pays par cette empreinte qui estompe les caractéristiques propres d'un cépage. Certes, l'évolution est palpable depuis une dizaine d'années : les vins portent davantage la trace du terroir et des latitudes du pays, l'élevage sous bois est moins marqué et la fraîcheur est davantage présente. Avec sa syrah de l'Aconcagua Costa, Errazuriz confirme ces faits.
Syrah 2016 - Aconcagua Costa - Errazuriz :

Dégusté en février 2018 lors d'une présentation journalistique, c'est d'abord le soufre (qui garantit un état sanitaire) qui se dégagea de mon verre après que le vin eut été versé... Mais comme toujours dans les dégustations alignées, il faut savoir attendre, il faut laisser respirer les vins, car c'est après un bon quart d'heure qu'ils se livrent. 

Toutefois discret au nez après ces quelques minutes, c'est en bouche qu'il fit son effet : tous les attributs aromatiques de la syrah s'échelonnent alors, de façon nette et précise, depuis la violette jusqu'à la mûre en passant par le thym et surtout, une trame poivrée particulièrement séduisante, tout au long de la dégustation. 
Grenue parce qu'encore jeune, la texture accompagne ce bouquet de parfums qui, s'il avait été présenté à l'aveugle, aurait certainement orienté les dégustateurs présents vers le rhône méridionnal. 

À la question d'ailleurs posée à l'oenologue Francisco Baettig - qui a fait ses classes en France - au sujet de ce constat plus européen que chilien, la réponse fut claire : "la zone d'où vient ce vin est très fraîche, elle apporte plus de minéralité aux vins et je veux que ceux-ci dégagent un fruité plus identifiable du cépage employé. Cette syrah ne sera jamais celle du rhône septentrional, comparable au Hermitage, par contre en effet, elle est proche de celle qu'on trouve plus au sud ou dans le Languedoc. Ce vin reste chilien, le domaine d'où il vient n'a pas 20 ans, il est jeune, le potentiel est énorme, on évolue avec lui et tous les vins qui en sortent sont moins lourds que d'autres, moins costauds. On innove, tout en restant traditionnel."

Bref, un vent de fraîcheur est en marche dans l'Aconcagua et ce vin qui reste abordable le prouve; il vous reste à le découvrir à table sur la viande rouge de votre choix.Contre-Étiquette
22,95 $ en SAQ / code 13647137
23 jan. 2019 par Monsieur Bulles
Les 6 blancs 65 vins étaient offerts en dégustation à la presse spécialisée dernièrement par A3 Québec. Tous dégustés à l'aveugle, j'ai décidé de n'en retenir que 12. Une fois mes notes consultées, le hasard a fait qu'il y avait équité, 6 blancs et 6 rouges : une belle caisse panachée à acheter !
LES BLANCS :

Coteaux Bourguignons, Cuvée Emile - Chardonnay 2015  
Bourgogne, France 
VIN BLANC  Code SAQ 13360030 - 12.5% % - 17,35 $
Représenté par : Vin Conseil Ltée 
Notes de dégustation : 
La blanc qui fait la job ! Vif sans être mordant à l'attaque, par de verdeur et une texture souple, presque ronde qui donne envie de reprendre un verre. Attention, chardonnay de Bourgogne aussi craquant qu'abordable !

Château de Nages, Michel Gassier - ButiNages blanc 2017, Costière de Nîmes 
Vallée du Rhône, France
VIN BLANC  Code SAQ 13808682 - 13% %  - 15,95 $  
Représenté par : Vins Fins l'Agence
Vin Bio 
Notes de dégustation :
Il y a un petit côté gummies (ou bonbon Haribo) dans ce vin, particulièrement attractif, qui parcourt la dégustation sans altérer les traditionnels arômes de fruits blancs, plus provençaux que normands. 
Associés à une chair juste assez ronde et un tarif qui pourrait être une erreur, tellement il est accessible et on tombe sur l'aubaine du mois ! Précipitez-vous !

Umberto Cesari - Vintage Collection - Albana 2017 
Emilie-Romagne, Italie 
VIN BLANC  
Code SAQ 13425606  - 13% %  - 16,95 $  
Représenté par Univins & Spiritueux
Notes de dégustation : 
Il y a un soupçon de sucrosité en finale de dégustation, qui fait le charme de ce vin blanc et qui en fait, correspond au cépage albana. 
Rond, axé sur les fruits bancs un peu confits, il devrait plaire à beaucoup de monde et c'est tant mieux, car la SAQ renouvèle régulièrement son stock ! 

Vigna Petro Vaselo Alb DOC 2017 
Recas, Roumanie
VIN BLANC - Code SAQ 12784834 - 13% %  - 14,65 $  
Représenté par Maison InVino Inc
Vin bio 
Notes de dégustation : 
Déstabilisant au premier nez, car presque inodore, c'est en bouche que ce vin Roumain séduit ! 
Le fruité blanc est net, concentré sans être sucré, et marqué par une acidité qui enveloppe le volume assez rond, apportant la fraîcheur nécessaire des belles surprises. 
À ce prix, on l'essaie une fois, puis, on y revient !

Vina Cono Sur - Bicicleta Viognier 
Del Sur, Chili
VIN BLANC - Code SAQ 13728851 - 13.5% %  - 11,00 $  
Représenté par Authentic Vins et Spiritueux
Notes de dégustation :
On perçoit des arômes d'abricots sec, de poires séchées, de salade de fruits exotiques; on pense à du muscat, mais dès le vin en bouche, on se dit que le cépage de ce vin blanc est plus délicat que ce dernier. 
On pense alors au viognier, car c'est rond, c'est frais, c'est parfumé, bref, c'est séducteur. Et lorsqu'on voit le prix, on se frotte les yeux et on repart avec 6 bouteilles au lieu d'une !

Caves Bailly-Lapierre - Saint-Bris AOC 2017
Bourgogne, France
VIN BLANC - Code SAQ 10870211 - 12.5% % -  19,35 $ 
Représenté par Importation Épicurienne Inc.
Notes de dégustation : 
Vif, citronné, zesté et légèrement minéral au nez, c'est son petit côté terreux en bouche qui m'a séduit chez lui. Un petit côté terroir qui déroute, car on cherche le cépage, on hésite entre un chardonnay délicat ou un sauvignon qui sauvignonne peu. 
On attend alors quelques minutes, le temps de le laisser s'aérer, on se dit qu'il va se révéler, s'affirmer. Mais non, il détonne. Je le sélectionne pour connaître son identité: du sauvignon de Bourgogne ! Un piège à concours ! 

LES ROUGES :

Grandes Vinos y Vinedos - Monasterio de las Vinas Old Vine Garnacha Carinena 2015 
Vallée de l'Ebre, Espagne
VIN ROUGE - Code SAQ 13838646 - 14% % - 14,50 $  
Représenté par Les Sélections Fréchette  
Notes de dégustation : 
C'est très expressif et le fruité rouge et noir saute au nez (mûres, framboises, fraise ), c'est concentré sans être sucré en bouche, l'élevage sous bois semble être absent, ça rappelle la Méditerranée dans le comportement et le charme, et après dévoilement, l'Espagne voit le jour ! 
Gardez-en quelques bouteilles pour les barbecues du printemps, ce grenache à 15 $ va plaire aux copains !

Sociedade Agricola Encosta Guadiana - Herdade das Albernoas 2017 
Alentejo, Portugal
VIN ROUGE - Code SAQ 10803051 - 14% % -  9,45 $  
Représenté par Sensi Vins et Spiritueux
Notes de dégustation : 
Ça sent la chlorophyle dès le premier nez, j'ai donc cru qu'on était en Australie. Toutefois, dès l'attaque en bouche, c'est frais; certes tanique, mais souple et digeste. Pas de lourdeur. Sans doute méditerranéen, un peu déconcertant, donc séduisant. De la confiture de fruits rouges dans les arômes, un peu d'épices en finale, le tour est joué, c'est très appréciable. Et quand j'ai vu le prix, je me suis demandé qui se faisait encore de l'argent avec ce vin !!

Duorum Vinhos SA - Colheita 2016 Douro
Porto/Douro, Portugal
VIN ROUGE - Code SAQ 11510102  - 13.5% %  - 18,80 $  
Représenté par Sylvestre Vins et Spiritueux
Notes de dégustation : 
De tous les vins testés à l'aveugle parmi les 65 proposés, c'est sans doute le rouge qui m'est apparu le mieux fait, à la fois le plus structuré et le plus abouti. Par contre, je me suis dit qu'à moins de 20 $, les efforts du vigneron et de l'agent avaient été considérables, car il y a des vins à 35 $ qui ne frôlent pas celui-là en qualité. Tant mieux pour le consommateur ! 
Franc, fruité rouge délicat, ferme et souple à la fois, équilibre parfait, juste assez végétal pour nous titiller les papilles, et juste assez puissant pour nous apporter du confort. Le Douro s'affiche une fois les vins dévoilés. 
Ça fait 20 ans que je dis que cette région viticole du Portugal est parmi les meilleures dans le monde. Et je ne change pas d'avis !

Vignobles Jérôme Quiot - Ventoux 2016 
Vallée du Rhone, France
VIN ROUGE  - Code SAQ 10259788 - 13.5% %  - 16,35 $  
Représenté par Univins & Spiritueux
Notes de dégustation : 
Ça sent la confiture de fruits rouges et noirs. On la retrouve en bouche. La texture est riche, pourtant fluide. Ce n'est pas complexe, c'est simplement bon et le petit côté garrigue en finale de dégustation donne envie d'en reprendre. 
Et comme j'ai faim, je me dis qu'une joue de boeuf braisée avec une ratatouille seraient ici les bienvenues. À table ! 

Bodega Santa Julia - Cabernet Sauvignon 2018 Biologique
Mendoza, Argentine 
VIN ROUGE  - Code SAQ 13359282 - 14% %  - 14,15 $  
Représenté par Elixirs vins et spiritueux 
Vin Bio 
Notes de dégustation :  
Expressif au nez (cassis et mûres), c'est surtout en bouche que ce vin séduit, car la matière est présente, riche, presque grenue, et pourtant sans lourdeur. 
Elle accroche sans agresser. 
Un soupçon de notes de poivrons apparaît pendant la dégustation, une fraîcheur qui fait du bien. C'est un vin simple et bien fait, équilibré de l'attaque à la finale. Et à ce prix, on ne peut faire difficilement mieux. 

Vina Chocalan Syrah Gran Reserva Origen 2017 
Valle Central, Chili 
VIN ROUGE - Code SAQ 11530795  - 14.4% %  - 19,20 $  
Représenté par LCC vins et spiritueux  
Notes de dégustation :  
Le nez charme, car il multiplie les arômes depuis la confiture de fruits rouges vanillés au grué de cacao, en passant par un soupçon de violette. 
La bouche est grasse, concentrée, pourtant digeste, on déguste un vin rouge taillé pour la table, taillé pour un plat consistant où la viande rouge s'imposera. 
Un vin de carnassier ! 
À 20 $, les chasseurs ont trouvé leur rouge de pourvoirie !
Les 6 rouges
22 jan. 2019 par Monsieur Bulles
Les baronnes 2013 En fait, il n'y a plus de petit millésime. Depuis les années 1990, depuis une meilleure connaissance des apports chimiques ou naturels, technologiques ou spontanés pour réussir un vin, la notion de millésime peut se résumer ainsi : médiocre ou excellent millésime, le vin est à boire dès sa commercialisation ou plus tard, selon nos goûts. Je parle ici de vin, pas de jus de raisins grossièrement fermenté et saccharosé à l'os, si vous voyez ce que je veux dire... Je parle de vin issu d'un sol particulier et d'une vraie signature. Les Baronnes 2013 de H. Bourgeois est démonstratif de ce constat. Né d'un millésime peu encensé à Sancerre, il est malgré tout délicieux dès aujourd'hui.
Commentaire du Sancerre Les Baronnes 2013 de Henri Bourgeois :

Assez expressif au nez, ce sauvignon est marqué. J'écrirais même que c'est un cas d'école de sommellerie, tellement il a la typicité aromatique de son lieu d'origine : les fleurs de buis (qu'on peut aussi interpréter comme le pipi de chat !). Quoiqu'ici, la litière a été nettoyée.
Bien sûr, on y décèle un peu de zeste de pamplemousse, il faut quand même du fruit pour avoir du plaisir.
Quant à la texture, c'est rond. Voire gras. Donc c'est prêt. La fine acidité enveloppe le volume. Ne la laissons pas s'échapper, ne la laissons pas s'évanouir à cause du temps qui passe. Ce vin est à boire maintenant !
Côté accords. 
Il y a l'accord paresseux, mais heureux : sans rien; pour le plaisir de déguster, en lisant ou en cuisinant.
Et pour les accord classiques, un tartare de pétoncles aux graines de sésame, un filet de doré pané, une salade de riz au thon (en boîte) avec votre choix de légumes crus, un filet de poulet en papillote avec poire chaude en lamelle ou un fromage au lait de chèvre crayeux, devraient être aussi faciles à faire que ce vin blanc est simplement bon.
Contre étiquette Les Baronnes 2013
27,80 $ / Code SAQ : 00303511
17 jan. 2019 par Monsieur Bulles
Amorino 2010 Pilote de Formule 1 en retraite, Jarno Trulli n'a jamais oublié les racines vigneronnes de sa famille et tandis qu'il tournait sur les circuits, une partie de ses gains étaient réinvestis dans le vignoble de Castorani, fondé en 1793 dans les Abruzzes, qu'il a racheté à la fin des années 1990. Un complexe oenotouristique est né depuis, avec une quinzaine de chambres qui accueille les amateurs à l'année longue. Les vins sont issus d'une centaine d'hectares, à la fois loués et en propriété. La cuvée Amorino est une belle entrée en matière pour s'initier au vin de cette région italienne assez méconnue.
Commentaire du Amorino 2010 - Podere Castorani - Montepulciano d'Abruzzo:

Toujours acidulé en jeunesse, ce vin se garde avantageusement entre 5 et 10 ans afin d'atténuer, justement, ce côté vif du cépage montepulciano lorsque dégusté trop tôt. 

Le millésime 2010 est à point. Si vous avez d'autres millésimes plus jeunes, suivez ce conseil, montrez vous patient.

Débouché ici, alors qu'il a 9 ans, il offre une texture ronde au fruité marqué par d'expressifs arômes de cerises qui rappelleraient certains rouges vénitiens... Un soupçon de cuir se laisse saisir en finale de dégustation, rien n'accroche, seulement un beau souvenir de vin rouge abordable.

Pour les plus impatients qui découvriront un millésime plus jeune à table, je vous conseille une viande rouge braisée avec une jardinière de légumes.podere castorani
Code SAQ : 11131778 / 25,35 $
24 déc. 2018 par Monsieur Bulles
Riscal blanc 2017 L'appellation Rueda est la terre du cépage verdejo et pourtant depuis quelques années, un autre cépage, plus international, lui fait la compétition : le sauvignon. Sur des plaines désertiques qui culminent à 800 mètres d'altitude, particulièrement étouffantes l'été, il s'est adapté à l'accent local. Au coeur de cette terre aride, la ville de Valladolid trône paisiblement le jour pour mieux se réveiller en fin de journée... Si vous la visitez, pensez à faire la sieste l'après midi, car vous ne dormirez pas la nuit : au son des guitares et des verres qui s'effleurent, elle vous envoûtera jusqu'au petit matin comme Marques de Riscal qui le fut le premier, au début des années 1970, à comprendre le potentiel viticole de cette région.
Commentaire du Marques de Riscal - sauvignon blanc 2017 - Rueda :

Plus "zesté" que le 2016 dans les arômes, même si le pamplemousse blanc est bien là, ce Riscal 2017 est crispy, comme disent les Britanniques. 
Souple, frais et charmeur, c'est le genre de blanc bien élaboré qu'on peut avoir à la caisse chez soi, à l'année longue, car on sait que les accords culinaires sont polyvalents avec lui.
Des idées ?
Forcément les huîtres, les salades de fruits de mer ou les filets de poisson à chair blanche, cuits en papillote ou simplement poêlé avec quelques herbes. Les plats végétariens à base de riz, de quinoa ou de lentilles et pour finir, les fromages de chèvre...
Un rendez-vous avec la qualité abordable !
18,95 $ / Code SAQ : 12885766
20 déc. 2018 par Monsieur Bulles
Blanc d'Oka Comme on boit davantage de rouge que de blanc au Québec depuis 10 ans, les vignobles québécois qui ont émergé après 2005, se sont tous lancés dans l'élaboration d'un vin rouge, même si - c'est mon opinion - le vin blanc québécois est globalement bien meilleur que le rouge. Certains vignobles ont même attendu 8 ans avant de s'y mettre, au blanc ! Comme le Vignoble d'Oka. Bref, quand j'ai entendu dire qu'enfin, il en faisait, en sachant que ses rouges étaient convenables, j'ai demandé à déguster...

Commentaire de la cuvée Blanc - Troisième vendange - Vignoble d'Oka :

Ce vin blanc est un vin nouveau ! C'est à dire que les cépages St Pépin et Frontenac gris qui le composent, étaient encore sur leurs pieds de vignes il y 4 mois.
La famille Levac qui le vinifie a décidé de le mettre en bouteille dernièrement "parce qu'on a eu une vendange exceptionnelle au niveau de la maturité. On n'a jamais vu cela au Québec. Les taux de sucre étaient élevés. La récolte a été très petite, étant donné les pertes dues au dernier hiver qui a tué 40 % du vignoble, mais on a eu un moût concentré d'une qualité qu'on n'avait jamais vue."

D'où l'idée de faire un "Vino Novello blanc", comme la plupart des vignobles européens faisaient autrefois.
Je vais être honnête : lorsque j'ai ouvert la bouteille, je m'attendais d'abord à une bonne dose de gaz carbonique. Il n'y en avait pas (ou plus). Puis, je me suis dit, ça va sentir le miel à l'excès, les petits pois ou des notes foxées, comme souvent avec les blancs québécois dans leur jeunesse. Il n'y en avait pas.

Des arômes de planches ? Oui. Ils sont nets. Ce n'est pas la cour à bois de Rona, toutefois, on sent la crainte du vigneron qui s'est dit "faudrait quand même mettre un peu de bois, sinon ça va être agressif. Faut l'arrondir". 
Une réflexion prudente qu'ont tous les vignerons locaux, quoiqu'ils en disent...

Je téléphone à la famille Levac : 
"Il n'y a vraiment que du St Pépin et du Frontenac gris dans votre lot de 800 bouteilles de blanc ?" 
"Rien d'autre, juré. On n'a même pas chaptalisé."

Bref, on sent la sciure de bois qui peut-être, couvre un peu trop la vinosité, puis freine la longueur en bouche, mais les arômes sont nets, frais et le mieux, est qu'on n'a pas les notes dérangeantes dont je parle plus haut.
On est sur du thé noir, du poivrons jaunes (forcément) et, curieusement, un côté malté original. J'ai aimé cette 3ème vendange en blanc (le première et la deuxième avaient été mutées), car elle annonce des millésimes encore plus soignés où sans doute, le coté boisé s'effacera au profit du fruité blanc. 

La texture est souple, le volume appréciable, l'ensemble est sec, vraiment sec. 

C'est un vin blanc qu'on pourrait facilement comparer à ceux d'Europe du Nord (Angleterre, Belgique, Pays-Bas, Allemagne). 

En tous cas, c'est le premier 2018 qu'on peut déguster en 2018 et rien que pour cela, il vaut le coup !
20 $ au domaine / La photo est celle du millésime 2017.
28 nov. 2018 par Monsieur Bulles
senetiner Tupungato est le nom du volcan éteint, situé dans la cordillère des Andes, à la frontière entre l'Argentine et le Chili. Il surplombe Mendoza et la région viticole de Lujan de Cuyo où de nombreux immigrés italiens ont planté de la vigne à la fin du 19ème siècle. Les familles Nieto et Senetiner se sont associées dans les années 1970 pour récupérer l'un de ces vignobles et l'agrandir au fil des années. 400 hectares plus tard, Nieto Senetiner est devenue une marque phare de l'Argentine viticole.

Commentaire du Sémillon 2016 de Nieto Senetiner :

Alors qu'on pourrait s'attendre à une ensemble assez lourd, d'une part parce que c'est un sémillon et d'autre part, parce que le nez est à la fois beurré, confit, voire oxydadif, on est séduit par la fraîcheur qui se dégage de ce vin, dès l'attaque en bouche.
Certes rond, voire gras dans la texture, la fine enveloppe acidulée qui entoure cette dernière, apporte la vivacité des bons vins blancs, soignés et réussis.
Cet Argentin joue la carte de l'exotisme aromatique sans excès et il devrait facilement compléter un tartare de saumon aux graines de grenade, des pétoncles poêlés au beurre safrané, une sole meunière et son filet de citron, un fromage de type camembert assez fait ou un fromage de chèvre frais avec un peu de miel...
Ça vous donne faim ? 
Moi aussi. Contre étiquette de Senetiner
16,45 $ / Code SAQ : 13653001
27 nov. 2018 par Monsieur Bulles
Gamme de portos Parce que le Québec n'importe plus autant de porto qu'il y a 15 ans, parce qu'on en consomme certes moins qu'il y a 15 ans, j'entends parler de mode ! Le porto n'est plus à la mode ! Quelle aberration ! S'il y a bien un vin qui est en dehors des tendances, c'est bien le porto. Depuis trois siècles qu'il existe, il a connu des hauts et des bas selon les époques et pourtant, il est toujours là : noir ou ambré, riche ou soyeux, fruité ou complexe; il est le vin intemporel par excellence. Et parce qu'il est multiple, il offre toujours du plaisir selon ce qu'on recherche comme saveur, comme puissance ou comme souvenir. Suivez-moi, ce sont ces derniers qu'on part collectionner !
Avec les demi-bouteilles, il y a une centaine de bouteilles de porto de 750 ml à l'heure actuelle sur le marché du Québec, réparties en une vingtaine de marques. 
Dans le volume, comme dans la diversité de ces dernières, c'est 4 fois moins qu'il y a 15 ans !!
Le Québec était le premier consommateur de porto au Canada en 2000, qui était le deuxième pays dans le monde à importer la plus grosse quantité de portos, dits de haut de gamme, soient les tawnies et les vintages. 

Bref, le Québec d'alors, était le deuxième consommateur de porto au monde !!

Que s'est-il passé pour que le porto dégringole de nos tablettes monopolistiques le temps d'une génération ?
La réponse est peut-être dans la question : génération.

Une nouvelle génération - bourrée de paradoxes - a pris le marché, a créé les nouvelles tendances, est devenue la référence consommatrice pour les entreprises. 

Cette génération, c'est la Y.

Une génération qui veut du bio, du naturel, de l'extra-brut et moins de sucre, mais qui consomme aussi du Coke, du MacDo, des Smirnoff gazéifiées et qui surfe sur la vague des cocktails édulcorés !  
L'univers du Porto a bien essayé de la conquérir la Y, en lui proposant notamment du Porto rosé; mais c'était trop tard. 
L'image du Porto était dépassée, elle rappelait trop papa et maman avec leur fromage, voire papy et mamy avec leur petit verre de fin de soirée.

Et puis, il y a aussi le fait qu'on nous a tellement imposé le porto avec n'importe quoi à table, qu'on en a fait une indigestion, nous les autres, les moins vieux, les X. 
Quant aux baby-boomers, ils ont tellement collectionné, de façon compulsive, les vintages et les tawnies, que leur cave en déborde aujourd'hui, au point de ne plus savoir quoi en faire... 
Additionnés aux campagnes anti-alcool, à la guerre du sucre et à la dictature chronique du ventre plat, le porto est devenu l'ennemi à abattre.

Et pourtant, et pourtant... 

Le porto est sans doute le seul vin au monde à offrir toute la gamme des arômes possibles et imaginables, selon la catégorie qu'on dégustera. 
Et cette caractéristique vous permet une chose unique : remonter dans le temps - le vieux rêve de l'homme - à travers des parfums qui vous rappellent votre enfance ou des souvenirs heureux.

Depuis les fruits jusqu'aux épices en passant par les accents les plus curieux ou les plus rares, le porto est sans doute le seul vin au monde à offrir de façon aussi intense et reconnaissable, tous les arômes que vous lirez sur une roue des saveurs !

Voici une courte sélection de portos particulièrement accessibles qui vous transporteront dans ces parfums :

FEIST

Fondée à Londres en 1836 par les frères Feist (d'origine allemande), la marque Feist appartient depuis les années 1930 au groupe Barros Almeida. Elle offre de jolis portos de type tawny et colheita dans un style souple, léger, toujours accessible. Comme leur tarif !
Connaissez-vous un vin issu du millésime 1989 à moins de 60 $ la bouteille ? 
Il existe si l'on parle de porto ! Le Colheita 1989 de Feist
(Le 1998 de la même marque est à 34,25 $ !)
Aucun vin ne peut offrir une plongée dans le temps à ces prix.
Et côté parfums qui s'épanouissent dans une texture soyeuse et longue, on se noie dans ceux d'écorces d'oranges, d'abricots secs, de noix, de grué de cacao, de cannelle et de nougat qu'un simple carré de chocolat noir saura accompagner à merveille.

KOPKE
Kopke Tawny 30 ans à moins de 100 $ ! 
Le cadeau de Noël par excellence ! Il n'y a que 3 portos de cette catégorie en SAQ, le Kopke est le plus délicat et le plus long en bouche, bienvenue dans l'univers de la torréfaction. 

SANDEMAN
Un porto vintage à 25,75 $ ! 
Même au Portugal, il n'existe pas. 
Le Vau Vintage 2001 de Sandeman ! Ne cherchez pas le même millésime en vin sec en SAQ, il n'existe pas. De la soie et des notes de tabac autour d'un boisé délicat qu'on pourra découvrir avec une joue de boeuf braisée, parce que oui, certains portos se révèlent aussi à table !

RAMOS PINTO
Moins complexe que les rouges et pourtant tout aussi délicieux, le porto blanc Lagrima de Ramos Pinto est à 22 $ ! Le genre de bouteille qu'on a chez soi en permanence et qui peut rester entamée pendant plusieurs semaines sans que le temps ne vienne le corrompre. Agrumes confits, zestes de mandarines et notes de miel dans une fluidité veloutée sauront toujours satisfaire l'invité surprise à l'heure de l'apéritif avec quelques amandes salées ou en sortie de table avec un morceau de vieux cheddar.

CABRAL, la marque phare des Québécois
Depuis 20 ans maintenant, Emanuel Cabral offre toute la gamme des portos (le rosé vient d'arriver sur le marché), exclusivement au Québec. Ne cherchez donc pas cette marque dans le Douro, elle n'y est pas, même si elle est élaborée par la cave Vista Alegre. La qualité est toujours présente et les tarifs appliqués sont incroyablement modestes. Le Tawny 20 ans le démontre : pour 52,25 $, on déguste un vin muté qui conjugue fruité rouge cuit et toffee anglais dans les arômes, au sein d'une texture veloutée qui termine sa course sur une pointe torréfiée. Idéal pour commencer l'initiation aux Tawnies 20 ans, car ce porto est net et sans complexe.

Un petit verre de porto ce soir ?

Paysage du Douro
12 oct. 2018 par Monsieur Bulles
La Solitude CdR Florent Lançon représente la 8ème génération de vignerons au Domaine de la Solitude, propriété familiale d'une quarantaine d'hectares, depuis Louis XIV ! En conversion à la culture biologique (l'appellation Chateauneuf-du-pape présente le plus grand nombre de propriétés certifiées Bio en France), le Domaine de la Solitude dispose aussi de l'apport d'une cinquantaine d'hectares de vignes de viticulteurs voisins qui permet d'élaborer un Côtes du Rhône d'une magnifique fraîcheur !

La Solitude 2016 / Côtes-du-Rhône / 18,60 $ :


Le fruité rouge et noir (framboise, fraise, mûre) est tellement présent au nez et en bouche qu'on croirait prendre une cuillère de confiture dès la première gorgée. 
Tout apparaît frais et pur dans ce rouge du sud où le soleil ne cogne pas, mais enchante les papilles.
La texture est juste assez grasse pour nous rappeler les cépages locaux et juste assez lisse pour nous indiquer qu'aucun fût n'est venu enrayer la netteté du fruit. 
Les épices s'alignent en finale et se font poivrées, tout comme la viande rouge avec une sauce aux trois poivres que je vous suggère de griller au barbecue pour accompagner ce très beau rhôdanien !

Et pour la cave... ou l'exceptionnel cadeau à faire :

Châteauneuf-du-Pape - Réserve Secrète 2007 / Domaine de la Solitude (195,00 $ - 13144185) : 

On entend souvent dire que les châteauneuf-du-pape sont d'une endurance moyenne... Celui-ci a plus de dix ans et il présente une énergie étonnante, digne d'une bouteille qui n'a pas 5 ans.

Certes, 2007 fut un grand millésime local qui ici, présente des tanins toujours aussi riches, quoique polissés par le temps. Les épices dominent le fruité noir et la garrigue se laissent encore deviner en finale de dégustation, comme si la syrah voulaient s'imposer sur le grenache pourtant dominant (60 %).

Puissant comme il faut, c'est aussi ce qui lui permettra de prendre quelques années encore; les impatients peuvent dès aujourd'hui le découvrir sur un effiloché d'agneau aux épices indiennes...

contre-étiquette La Solitude
Côtes-du-Rhône La Solitude - 18,60 $ en SAQ - code 13612508

Haut de page

Page précédente
Recherche d'articles
Par mois
Articles sur les champagnes (206)
Articles sur les autres bulles (275)
Les dégustations horizontales (3)
Les dégustations verticales (1)
© 2019 monsieurbulles.com, Guénaël Revel poc communications Annoncez sur MonsieurBulles.com