28 août 2019 par Monsieur Bulles
Le sa vien d'où ? De là à dire qu'il y a un peu de tout dans ce vin, serait exagéré, toutefois, il faut reconnaître que la famille Ganevat s'est amusée dans la création de cette cuvée puisque la contre étiquette indique quand même des cépages "d'ici ou d'ailleurs" ! Savagnin, picpoul, viognier, clairette et grenache se partagent donc l'assemblage, la vinification et l'élevage multiples. Du grand n'importe quoi au premier abord, qui au final, s'avère être du grand équilibre réussi. À vous d'essayer ce Vin de France, jurassien dans l'esprit, où l'absence d'intervention a été la règle d'élaboration.
Commentaire de dégustation du "Le sa vient d'où ?" - Anne et Jean-François Ganevat - Vin de France :

Tantôt oxydatif, tantôt sur les fruits jaunes très mûrs, voire compotés, tantôt sur le citron confit, tantôt sur les céréales du petit déjeuner, voilà en gros par où l'on passe lorsque respire ce vin qui bouge tout le temps.
Une originalité ma foi très équilibrée en bouche, à l'attaque vive sans être agressive, et à la finale assez longue, parfumée et fraîche. 
Entre les deux ? De la rondeur, des arômes de curcuma aussi - et oui -, une vinosité blonde qui séduit ou qui rebute, c'est selon.
Avec un fromage de type tomme vieillie, j'ai adoré.
C'est très cher, certes. 
Mais parfois, il y a des jeux uniques qu'il faut essayer une fois dans sa vie. C'est le cas ici.Contre étiquette LSVD
54,50 $ / Code SAQ : 14019351
23 août 2019 par Monsieur Bulles
Sarrins 2016 La famille Paillard (Champagne Bruno Paillard) possède ce domaine depuis 1995. La Bastide est construite sur les ruines d'une ancienne tour mauresque qui remonte au 9ème siècle, période où les sarrasins administraient la région. L'actuel nom du domaine est sans doute dû à la contraction verbale de ces lointains propriétaires... 27 hectares conduits en culture biologique offrent cinq vins d'appellation Côtes-de-Provence.



Commentaire du Côtes-de-Provence Château des Sarrins 2016 :


Fraises et clémentines se partagent les arômes perçus, au nez comme en bouche, pour ce rosé assez puissant, à la structure à la fois solide et longiligne. Le fruité a pris l'ascendant sur le côté floral, toutefois, il est davantage marqué par la pureté que la maturité, sensation idéale donc pour l'acoquiner à table avec un plat iodé. 
Des idées ? Tajine de thon au citron confit, quiche aux crevettes avec basilic ou coquille St Jacques gratinée au cheddar jeune.

Commentaire du Côtes-de-Provence Château des Sarrins 2017 :

Plus axé sur les pêches et la violette que le 2016, le temps passé n'a pas encore laissé son empreinte qui apporte généralement un fruité plus varié et complexe, quoique quelques notes d'agrumes se laissent capter après quelques minutes dans le verre. 
La consistance est bien là et la fine acidité citronnée qui l'entoure appréciera l'accompagnement d'une belle salade de crevettes et d'avocats aux suprêmes de pamplemousses.
26,55 $ / Code SAQ : 13514836 / 2 millésimes commentés / Agence Sélections Fréchette
9 jui. 2019 par Monsieur Bulles
Fumées Blanches 2018 Parmi les grands noms du vin bordelais, Lurton est de ceux dont l'arbre généalogique peut faire perdre la tête, car les branches comme les domaines sont multiples. Fils de feu André Lurton, François Lurton est le globe-trotter de la famille ou plutôt, le globe-grower, car sur les 300 hectares de vignes qu'il conduit, certaines le sont au Chili, en Argentine, en Espagne, au Portugal, dans le Languedoc et en Gascogne. Et c'est de cette dernière région dont est issu le sauvignon blanc Les Fumées Blanches, vin blanc aussi abordable qu'incontournable !
Commentaire du Côtes de Gascogne Les Fumées Blanches 2018 de François Lurton :

Pour sortir cette qualité constante à un tarif particulièrement accessible, il faut faire du volume, personne n'est dupe. Autour de 5 millions de bouteilles sont ainsi vendues dans le monde de ce fameux Fumées Blanches qui a sans doute contribué à faire connaître le cépage sauvignon du Sud-Ouest français. Autant de cols pour autant de fiabilité, ça s'appelle prouesse !

Les millésimes se suivent et ne se ressemblent pas, ce 2018 est plus gras et plus parfumé que le précédent, tout en restant, comme il se doit, axé sur le pamplemousse dans le fruité et la vivacité dans le comportement. 

Un tantinet exotique dans les arômes, c'est un charmeur qui n'attaque pas : il séduit simplement, sans fioriture. Bref, on l'aime tout de suite ou on le trouve léger et sans ossature.

En ce qui me concerne, c'est le vin blanc idéal de l'apéritif par grosse chaleur, celui  qui ne plombe pas le budget des vacances et qui ne vous inquiète pas quand les amis autour de la piscine, vous disent : t'en ouvrirais pas une autre, y va en manquer ?

Au fait ? Le même vin existe en poche de 3 litres à 47 $ !
Code SAQ : 00643700 / 14,15 $
12 juin 2019 par Monsieur Bulles
Mirabilis 2017 La région du Douro a fait connaître ses vins rouges grâce à l'incontournable Porto. Hors, cette région aussi rude l'été que l'hiver, soit par la chaleur accablante, soit par la froide humidité pénétrante, engendre aussi des vin blancs, incroyablement méconnus et pourtant incroyablement somptueux, au point que certains, sont sans doute parmi les meilleurs du monde. Très rares donc, parfois onéreux, ils représentent, à l'image de ce Mirabilis 2017 de la Quinta Nova, le nouveau chapitre viticole du fleuve d'or.

Commentaire du Mirabilis 2017 de Quinta Nova Nossa Senhora do Carmo :

Expressif au nez, on devine des arômes de fleurs d'acacia, de vanille et de miel, tout en discrétion; des parfums qu'on retrouve en bouche mélangés à ceux de tilleul.
La texture est ronde (elle sera grasse après un quart d'heure dans le verre), juste assez citronnée dans son enveloppe pour indiquer la jeunesse du vin et apporter la fraîcheur souhaitée, davantage fruitée que minérale, quoiqu'un tantinet saline en finale.
Entre élégance et profondeur, ce vin déroute par son ampleur et la longue finale subtilement maltée qui indique un élevage sous bois parfaitement maîtrisé.
On déguste un très grand vin blanc qui tutoie la richesse des grands bourguignons et des complexes jurassiens. contre étiquette mirabilis
65 $ / Code SAQ : 13200415
8 juin 2019 par Monsieur Bulles
PN de Gassac Le pinot noir est sans doute le cépage qui, dans la dernière décennie, est devenu le plus populaire auprès des consommateurs occidentaux. Sideways, le film d'Alexander Payne, sorti en 2004, a sans doute contribué à ce constat. De grandes familles viticoles qui ne travaillaient pas ce cépage aussi délicieux que capricieux, se sont tournées vers lui sur des appellations peu restrictives, permettant la créativité en petits lots. C'est le cas de ce pinot noir de la famille Gassac à découvrir absolument.

Commentaire du Pinot Noir 2017 du Moulin de Gassac - IGP Pays d'Oc :

Nez de cerises, de noyaux et... de rose ! 
Tout dans la délicatesse, même si ces arômes sont nets et expressifs. 
Pas de boisé, juste une petite touche qui rappelle le cacao qu'on retrouve notamment en finale de dégustation, après avoir apprécié une texture souple où la fraîcheur l'emporte sur la consistance.
Bref, le rouge abordable pour le plateau de charcuteries ou les grillades variées d'un samedi soir improvisé entre amis !!
Code SAQ 14060670 / 18,75 $ / Importé au Qc par Les Sélections F. Fréchette
16 mai 2019 par Monsieur Bulles
Albarino C'est en 1975 que Marimar Torrès part à la conquête de l'ouest américain pour faire connaître les vins espagnols de sa famille. 10 ans plus tard, établie dans la Sonoma où elle a fondé son propre vignoble, le pinot noir est devenu son fer de lance. Depuis, à l'image des autres vignobles Torrès dans le monde, le Marimar Estate est devenu une institution viticole locale. Avec sa fille Cristina, aujourd'hui oenologue, elle élabore une dizaine de vins californiens qui, pour certains, gardent une touche catalane, comme cet Albarino !

Commentaire du Albarino 2016 Marimar Estate :

C'est vif, c'est citronné, c'est frais et pourtant, on est bien en Californie, car la texture de ce vin est ronde, presque grasse. 
C'est la fraîcheur saline du littoral méditerranéen qui rencontre les terres chaudes de la Sonoma. 
La tension du comportement s'entremêle à l'exotisme des parfums, on garde le souvenir d'une vivacité recherchée en finale de dégustation qui fait aimé l'albarino.
Une paella où les fruits de mer supplanteront la volaille sera dignement accompagnée !Échange de dédicace avec M. Torrès
50 $ en IP au Québec / Représenté par Galleon au Québec : 514 932 2626
13 mai 2019 par Monsieur Bulles
La roulerie 2017 Le problème avec ce vin, c'est sa permanence au Québec : elle est réduite ! Et oui, il faut se précipiter dans les succursales pour en avoir. Le château de la Roulerie est administré par Philippe et Marie Germain qui ont repris ce splendide domaine du Layon il y a 20 ans. Située autour du village de Saint-Aubin de Luigné, la quarantaine d'hectares de vignes où les deux grands cépages locaux, le cabernet franc et le chenin blanc, sont conduits en culture biologique avec passion et précision.

Commentaire du Chenin blanc 2017 du Château de la Roulerie - Anjou blanc :

Assez solide pour passer à table sur un plat de poisson blanc ou notre homard canadien, ce vin blanc présente en bouche des arômes de pommes vertes et de citron presque Meyer tant la vivacité est à point contrôlée. 
Rien de tranchant, tout est dans la finesse citrique mélangée à quelques accents de fruits jaunes confits : la fraîcheur angevine rencontre la profondeur de l'argile et de la silice locale. 
On déguste un chenin à la fois rond et rafraichissant d'un millésime 2017 cruel et compliqué en raison de gels printaniers, heureusement modeste et riche à la vendange, donc très soigné en cuverie.
L'équilibre est atteint, c'est bien l'essentiel.
24,25 $ / Code SAQ : 12571610 / représenté par Société commerciale Clément au Québec
11 mai 2019 par Monsieur Bulles
Bellevue 2018 Situé à Noyers-sur-Cher, la famille Vauvy bichonne presque 40 hectares, dont 22 de sauvignon, depuis 4 générations. Les cabernets, le malbec, le gamay et le chardonnay complètent une gamme de vins tourangeaux typiques et toujours remarqués pour leur fraîcheur. Leur sauvignon est devenu un classique au Québec qu'on achète à la caisse pour garantir une harmonie facile avec nos salades estivales maisons !



Commentaire du Sauvignon 2018 du Domaine Bellevue - Touraine - France :


C'est le sauvignon traditionnel de Touraine, à la fois sur les notes de pamplemousse et celles de fleur de buis au sein d'une texture souple et vive dans ses contours.
Le blanc impeccable pour l'apéritif avec quelques huîtres ou sur une entrée d'avocat aux crevettes grises avec quelques suprêmes de pamplemousse rose.
Fraîcheur assurée dans tous les cas, sans vider le porte-monnaie !
15,75 $ / Code SAQ : 10690404 / Représenté par l'agence Global International au Québec
10 mai 2019 par Monsieur Bulles
nespolino 2018 L'Émilie-Romagne est davantage connue pour ses charcuteries, son parmigiano et son vinaigre balsamique. Le lambrusco est son vin rouge effervescent emblématique, pourtant, c'est grâce à des maisons comme Poderi dal Nespoli que la région fait de plus en plus parler d'elle avec son sangiovese et ses vins tranquilles. Ce domaine fêtera son centenaire dans 10 ans et si son Prugneto est désormais un classique, son nespolino bio va faire des aficionados !


Commentaire du Nespolino 2018 - Romagna DOC Sangiovese - Bio :


Le sangiovese est un cépage reconnu pour son acidité; c'est elle qui permet l'endurance des grands vins italiens dont la Toscane s'est fait l'ambassadrice. 
En parcourant l'Émilie-Romagne, on tombe aujourd'hui sur des vins rouges aussi resplendissants et solides avec des tarifs plus modestes... Il suffit de goûter ceux de Poderi dal Nespoli.
Ici, le sangiovese du Nespolino apporte la fraîcheur au sein d'arômes qui rappellent un fruité rouge de salade de cerises et de framboises dans laquelle on aurait glissé des feuilles de menthe. 
La texture est souple, les tanins n'accrochent pas, la puissance est contenue, l'ensemble est pimpant. 
C'est le vin rouge idéal et facile pour le barbecue improvisé avec des saucisses et des viandes rouges simplement grillées. 
Et comme il se vend à 16 $, c'est plutôt à la caisse qu'on l'achètera pour prévenir les visites surprises des amis cet été !contre étiquette nespolino
15,95 $ / Code SAQ : 13913221 / Représenté par l'agence Élixirs au Québec
1 mai 2019 par Monsieur Bulles
rectorie rosé La campagne de la SAQ au profit des Banques alimentaires du Québec est lancée. Dès ce jeudi 2 mai et jusqu'au 12 mai, pour chaque bouteille de rosé vendue, la SAQ versera 1$ au réseau des Banques alimentaires du Québec. Je vous invite à découvrir l'un des meilleurs rosés de France, celui du Domaine de la Rectorie en appellation Collioure. Particulier dans sa conception, modeste dans sa production, intense dans sa constitution, il ne laisse personne indifférent !


Commentaire du Rosé 2017 du Domaine de la Rectorie - Collioure - France :


Amateurs de rosés légers s'abstenir, voici du vin, du vrai ! 
Ce rosé a de la mâche, du fruité méditerranéen et surtout - chose rare en la matière - un volume en bouche digne des meilleurs rouges, en raison de son élaboration sous bois avec bâtonnage sur lie ! 

Et oui, il est rare en tout point le Rectorie rosé...

Bref, c'est à la fois ferme et rond dans le comportement, orienté vers les fruits rouges et noirs côté aromatique, avec une enveloppe saline qui nous rappelle le schiste local. 

La structure générale créée par cette élaboration particulière rend ce vin solide, endurant, incontournable des amateurs de vins et inévitablement destiné à la table.
 
Le barbecue est prêt ? 
Chipolatas, filets de porc marinés à votre façon, entrecôtes de boeuf, côtelettes d'agneau, laissez-vous aller en mode grillé et découvrez ce Collioure entre amis !
28,70 $ / code SAQ 11632441

Haut de page

Recherche d'articles
Par mois
Articles sur les champagnes (223)
Articles sur les autres bulles (297)
Les dégustations horizontales (3)
Les dégustations verticales (1)
© 2020 monsieurbulles.com, Guénaël Revel poc communications Annoncez sur MonsieurBulles.com